NOUVELLES
20/06/2013 11:17 EDT | Actualisé 20/08/2013 05:12 EDT

World war Z : les zombies de Brad Pitt

Les zombies ont la cote à Hollywood, une popularité qui ne date pas d'hier. C'est au tour de Brad Pitt et de sa maison de production, Plan B, de tenter le coup en lançant cette semaine le film World war Z.

Le film est une adaptation du roman postapocalyptique World war Z : une histoire orale de la guerre des zombies. L'adaptation cinématographique du roman s'est vendue avant même la sortie en librairie du livre. L'acteur Leonardo DiCaprio souhaitait aussi faire l'acquisition de l'histoire.

Une production difficile

La production du scénario a été un exercice de longue haleine. Plusieurs scripteurs se sont succédé avant qu'une version reçoive  le feu vert des producteurs.

Contrairement au livre, l'action du film se déroule entièrement selon le point de vue d'un ex-employé de l'ONU, Gerry Lane (joué par Brad Pitt). Il reprend du service pour sauver l'humanité et surtout pour obtenir, en échange, la promesse que sa famille sera en sécurité.

Le tournage a débuté officiellement en juin 2011. Les coûts de production ont explosé en cours de route. Le budget de départ de 125 millions de dollars pourrait finalement dépasser 200 millions. Paramount a refusé de confirmer le montant total de la facture. Une scène longue et complexe, tournée à Budapest, a finalement été retirée du montage final. Il a fallu écrire et tourner une nouvelle conclusion.

Un résultat décevant

Bien que WWZ soit un film de zombies, il n'y a pas beaucoup de scènes sanglantes. Les effets sont réussis et le 3D bonifie les scènes d'action.

C'est l'histoire qui est plus problématique. Le film, qui dure un peu moins de deux heures, se déroule sur quatre continents. L'histoire devient une longue suite de fuites d'un aéroport à un autre, remplies d'incongruités qui n'ont pas manqué de faire pouffer de rire de nombreux spectateurs à l'avant-première.

Malgré tout, les studios Paramount mettent beaucoup d'espoir dans World war Z. Le film pourrait devenir le premier d'une trilogie.