NOUVELLES
20/06/2013 08:07 EDT | Actualisé 20/08/2013 05:12 EDT

Classique Raymond Chabot Grant Thornton: Clément Herviou en avance par un coup

LENNOXVILLE, Qc - Clément Herviou (Le Sorcier) a pris les commandes de la Classique Raymond Chabot Grant Thornton, sur les allées du club de golf de Milby, jeudi, signant une ronde de 68 (cinq coups sous la normale) tout en réalisant un de ses objectifs, ne pas commettre de boguey.

Drôle de hasard, son co-chambreur et compagnon de voyage, Mathieu Blouin (AGFC) se retrouve au deuxième rang, avec son pointage de 69. Les deux sont issus du programme d'excellence de golf du Rouge et Or de l'Université Laval, avec lequel ils ont remporté le championnat canadien universitaire il y a quelques années. Ils sont arrivés mercredi soir d'un tournoi au Vermont.

Dave Lévesque (LaPrairie), champion du tournoi en 2011 et le vétéran Claude Tremblay (Le Versant) ont ramené des cartes de 70 et il y a une triple égalité en cinquième position avec Luca Greco (Ile de Montréal), Hocan Olsson (Mount Bruno) et Kevin Senecal (Le Maître Tremblant).

Herviou a été solide tout au long de la ronde de cette deuxième étape du circuit Molson Canadian 67.

«J'ai bien apprécié le parcours, a-t-il commenté, il est en super condition. J'ai toujours eu comme objectiof de réussir une ronde sans boguey et sur mon dernier roulé, au neuvième trou (son 18e de la journée), j'étais bien concentré à le caler pour la normale.

«Mon 'driver' est très bon et au Québec c'est un avantage pour moi. J'ai placé plusieurs coups d'approche en dedans de 12 pieds du fanion. Je me suis placé régulièrement du bon côté des verts.»

Tremblay n'avait que de bons mots pour son compagnon de jeu.

«Il était toujours près du drapeau. Pour ma part , j'ai fait de très bons roulés. Mercredi j'ai joué dans le Rendez-Vous Honda et j'avais pris un total de 40 roulés. J'ai changé quelques petites affaires dans ma façon d'effectuer mes coups roulés et ça a bien fonctionné aujourd'hui. Il y a juste au neuvième, mon dernier trou, où j'ai raté un roulé. Ici sur les verts, tu n'as aucun repos, ça prend beaucoup de concentration.»

Blouin se retrouve aussi en bonne position avec son pointage de 69, à un coup de la tête.

«J'espère que je ne ferai pas comme à Beloeil où j'étais deuxième après la première ronde et j'ai obtenu un compte de 79 en ronde finale. J'ai marché sur le terrain hier (mercredi) en début de soirée après être revenu du Vermont. J'ai bien joué là-bas, j'ai fait la coupure et j'ai pu continuer sur cette lancée ici à Milby.

«Ce fut un pointage de quatre sous la normale facile, j'aurais pu retrancher deux ou trois coups de plus. Ma force, c'est dans mes coups de départ, j'ai beaucoup de distance et je m'organisais pour avoir des roulés en montant. Je suis content de voir que j'avais encore de l'énergie après avoir joué quatre jours au Vermont.»

Champion de la Classique Raymond Chabot Grant Thornton en 2011, Lévesque a connu une ronde à son habitude. Il a même prédit qu'il réussirait un oiselet au neuvième, là où personne n'avait réussi avant qu'il ne se présente sur le vert.

«J'aime les défis et j'ai été motivé par la prédiction que j'avais faite. Je suis content de mon résultat même si j'avais un chiffre plus en bas en tête. J'ai bien frappé la balle. Je suis long et précis et mes coups de départ étaient toujours dans l'allée. Mercredi j'ai joué 27 trous, dont une ronde en compagnie de Jérôme Blais et de Stéphan Lebeau et j'ai pris beaucoup de notes. Les coups que j'ai perdus, c'était sur les verts.»

La deuxième et dernière ronde de la Classique Raymond Chabot Grant Thornton réunira près d'une centaine de compétiteurs.