NOUVELLES
20/06/2013 01:13 EDT | Actualisé 20/08/2013 05:12 EDT

Aide à l'Egypte: déficit et prix de l'énergie encore en discussion (FMI)

Le FMI a fait état jeudi d'une "entente croissante" avec l'Egypte sur les modalités d'un plan d'aide au pays mais a estimé que la question des déficits et des subventions à l'énergie restait en suspens.

"Notre travail avec les Egyptiens a permis d'arriver à une entente croissante sur plusieurs des sujets encore en discussion", a estimé Gerry Rice, porte-parole du Fonds monétaire international, ajoutant que des "questions techniques" devaient encore être résolues.

Depuis plusieurs mois, le FMI et l'Egypte sont engagés dans des discussions autour d'un plan d'aide de plusieurs milliards de dollars dont la conclusion a été retardée par l'instabilité politique dans le pays et par la difficile élaboration d'un programme économique.

D'après M. Rice, le FMI attend "en particulier" du gouvernement qu'il prenne des mesures pour assécher "le vaste déficit budgétaire" et précise son plan "pour réduire le coût des subventions pour le diesel et l'essence" qui pèsent sur les finances publiques du pays.

"Notre objectif reste de conclure rapidement et avec succès les discussions avec les autorités égyptiennes", a ajouté le porte-parole.

L'économie égyptienne est en grande difficulté depuis la révolte de 2011 qui a provoqué la chute de Hosni Moubarak et ouvert une période d'instabilité, avec une polarisation accrue depuis l'élection de l'islamiste Mohamed Morsi en juin 2012.

En mai, l'agence de notation financière Standard and Poor's a enfoncé le pays dans la catégorie spéculative, en abaissant sa note souveraine d'un cran de "B-" à "CCC+", invoquant l'échec du gouvernement à faire face aux impératifs budgétaires.

jt/sl/sam