POLITIQUE
19/06/2013 10:33 EDT

Jean-Martin Aussant quitte la chefferie d'Option Nationale (TWITTER)

Agence QMI

C'est un Jean-Martin Aussant visiblement ému qui a annoncé sa démission mercredi à titre de chef d'Option Nationale.

Maintenant père de jumeaux, M. Aussant a évoqué des raisons familiales pour expliquer son départ. Il a souligné qu'il devenait difficile de s'occuper de deux «chantiers» à la fois. «Je me rends maintenant compte qu'il est pénible de conjuguer ces deux projets sans devoir inévitablement en négliger un pour m'occuper de l'autre, a-t-il noté. J'ai donc pris la difficile décision de me retirer de la vie politique le temps que ma situation familiale soit plus propice à un engagement aussi intense et entier que celui de faire de la politique active.»

«C'est une décision longuement mûrie, mais je la repoussais tout le temps parce que la cause est tellement importante pour moi, a-t-il ajouté en entrevue. Dès que ma situation familiale sera plus propice à la politique, je vais recommencer à militer pour la souveraineté, c'est sûr.»

C'est la présidente du parti, Nathaly Dufour, qui assure la direction d'Option Nationale par intérim. Une course à la direction, dont les modalités n'ont pas encore décidé, sera organisée dans les prochains mois. Il pourrait s'agir d'un congrès ou d'un vote électronique. Le Conseil national du parti se réunira à la fin du mois pour organiser la succession.

La nouvelle a pris par surprise les militants et bien des membres de l'exécutif du parti. La nouvelle chef par intérim a elle-même appris la décision mardi. «Je suis déçue, c'est certain, mais Jean-Martin respecte ses valeurs avec cette décision», a dit Nathaly Dufour.

Lors du congrès du parti en mars dernier, Jean-Martin Aussant avait obtenu un taux d'approbation de 97% de la part de ses membres, en plus d'un salaire de 87 000$.

Aux militants déçus de son annonce, le chef démissionnaire dit: «Ce sont les idées et la cause qui nous ont réunis dans ce parti, dit-il. Il faut que ça se poursuive là-dessus.»

Jocelyn Desjardins, ex-président du Nouveau Mouvement du Québec, a dit comprendre la décision de M. Aussant. «En bon Québécois, disons que la politique québécoise est rough. Cependant, je connais trop la valeur de l'engagement en politique d'un père (et d'une mère de famille) pour ne pas saluer l'engagement personnel de Jean-Martin Aussant envers une cause qui aurait dû nous rassembler.»

Jean-Martin Aussant a fondé Option nationale à l'automne 2011, après avoir claqué la porte du Parti québécois. L'ex-député péquiste de la circonscription de Nicolet-Yamaska se disait déçu du peu de ferveur souverainiste du PQ.

Depuis sa création, Option nationale a été particulièrement populaire avec les plus jeunes souverainistes. Le parti affirme placer la cause de l'indépendance en premier lieu de ses préoccupations, au-delà des divisions entre la gauche et la droite.

Aux dernières élections générales, en septembre 2012, Option Nationale n'a obtenu aucun siège à l'Assemblée nationale. Jean-Martin Aussant a également perdu la circonscription de Nicolet-Yamaska, qu'il avait remporté sous la bannière péquiste en 2008.

Le parti a obtenu un peu moins de 2% des votes.

INOLTRE SU HUFFPOST