INTERNATIONAL
19/06/2013 01:26 EDT | Actualisé 19/06/2013 07:26 EDT

Brésil : affrontements manifestants-police près du stade de Fortaleza, des blessés

Des heurts se sont produits mercredi entre policiers et manifestants massés près du stade de Fortaleza (nord-est) avant le match Brésil-Mexique de la Coupe des Confédérations et au moins deux manifestants ont été blessés, ont constaté des journalistes l'AFP.

Quelque 15 000 manifestants, selon la police routière fédérale, sont maintenus à distance de l'enceinte et certains ont jeté des pierres sur les policiers qui ont riposté avec du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc.

Un manifestant a reçu une balle de caoutchouc sous l'oeil et avait le visage en sang, tandis qu'un autre a été évacué sur une civière, a constaté une vidéaste de l'AFP.

Des habitants des favelas proches ont critiqué l'action de la police : "On nous avait promis que la police n'emploierait pas la force", a déclaré l'un d'eux à l'AFP.

La manifestation a commencé de façon pacifique, mais s'est mise à dégénérer quand certains manifestants ont tenté de forcer le barrage de police.

Les manifestants se sont rassemblés sur une route d'accès à trois kilomètres du stade Castelao, dont la rénovation en vue de la Coupe des Confédérations et du Mondial-2014 a coûté 180 millions d'euros.

Un impressionnant déploiement policier, avec notamment des hommes à cheval, a permis d'établir un périmètre de sécurité autour du stade à l'intérieur duquel seuls les véhicules accrédités par la Fifa peuvent pénétrer.

La rencontre entre le Brésil et le Mexique est prévue pour 16H00 heure locale (19H00 GMT).

Des troupes d'élite de la police brésilienne vont renforcer la sécurité des six villes de la Coupe des Confédérations de football, qui se déroule en pleine fronde sociale au Brésil.

"Brésil réveille-toi, un professeur vaut plus que Neymar !", l'attaquant de la Seleçao brésilienne récemment transféré au FC-Barcelone pour 57 millions d'euros, scandaient notamment les manifestants.

"Nous protestons car l'argent investi dans les stades devrait l'être dans l'éducation et dans la santé. Ils ont monté un cirque aux yeux du monde", a estimé Matheus Dantas, un manifestant de 18 ans.

Aussi sur le HuffPost Québec

Sao Paulo et Rio abaissent les prix des transports en commun

Le Brésil est confronté à une agitation sociale sans précédent depuis 20 ans, avec des manifestations quotidiennes de jeunes Brésiliens sur tout le territoire, qui dégénèrent régulièrement en violences.

Ils protestent depuis une dizaine de jours contre l'augmentation du prix des transports et la précarité des services publics de base dans leur pays, stigmatisant les sommes colossales investies pour la préparation du Mondial de football dans un an (11 milliards d'euros selon le gouvernement), dont la Coupe des Confédérations est une répétition générale en miniature.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Rio de Janeiro Protests Voyez les images