NOUVELLES
18/06/2013 04:32 EDT | Actualisé 18/08/2013 05:12 EDT

Wall Street se prépare avec optimisme au communiqué de la Réserve fédérale

La Bourse de New York a fini en nette hausse mardi, les investisseurs se préparant avec optimisme à la décision mercredi de la Banque centrale américaine (Fed) à l'issue d'une réunion très surveillée: le Dow Jones a pris 0,91% et le Nasdaq 0,87%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 138,38 points à 15.318,23 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 30,05 points à 3.482,18 points.

L'indice Standard & Poor's 500 s'est apprécié de 0,78% (+12,77 points) à 1.651,81 points.

"On a tellement parlé d'un éventuel ralentissement des mesures de soutien de la Fed que le marché commence à s'habituer peu à peu à l'idée que l'institution finira par le faire, au moins une fois (...) quand elle aura confiance en la capacité de l'économie américaine à être porteuse et solide", a relevé Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

Loin de la nervosité observée au cours de ces dernières semaines, à l'approche de cette décision monétaire tant attendue, la hausse des indices traduisait à l'inverse un certain regain de confiance des opérateurs de Wall Street à la veille du grand jour.

L'enjeu est de taille car la politique de l'argent facile menée par la banque centrale a largement participé au regain d'intérêt dont a bénéficié le marché d'actions américain notamment ces derniers mois.

M. Bernanke a suggéré fin mai au cours d'une intervention au Congrès que le soutien de l'institution à l'économie pourrait ralentir dans les mois à venir si l'économie s'améliorait de façon satisfaisante.

Or, pour Art Hogan, stratège de Lazard Capital Markets, "les choses s'améliorent mais pas encore assez pour que nous assistions à un déclenchement imminent" d'un processus de ralentissement du soutien de la Fed.

Aux Etats-Unis, en effet, selon des chiffres publiés mardi, les prix à la consommation n'ont augmenté que faiblement en mai, de 0,1% après deux mois de recul, un chiffre inférieur aux attentes des analystes.

Dans l'immobilier, les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont rebondi le même mois dans le pays, de 6,8%, sans toutefois totalement effacer leur recul du mois précédent.

Indicateur des chantiers à venir, le nombre de permis de construire accordés par les autorités a, lui, reculé de 3,1% en mai après avoir bondi de 12,9% au mois précédent.

Le marché obligataire a terminé sans direction. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a avancé à 2,182% contre 2,171% lundi soir, mais celui à 30 ans a reculé à 3,342% contre 3,348% la veille.

ppa/sl/lor