NOUVELLES
18/06/2013 10:05 EDT | Actualisé 18/08/2013 05:12 EDT

Wall Street ouvre en légère hausse, guettant la réunion de la Fed

La Bourse de New York a entamé la séance en légère hausse mardi, les investisseurs attendant avec fébrilité le début d'une réunion particulièrement surveillée de la Banque centrale américaine (Fed): le Dow Jones gagnait 0,36% et le Nasdaq 0,30%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average avançait de 55,13 points à 15.234,98 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 10,27 points à 3.462,40 points.

L'indice Standard & Poor's 500 montait de 0,19% (+3,14 points) à 1.642,18 points.

Wall Street avait déjà nettement rebondi lundi, se préparant avec optimisme à la rencontre des membres de la Fed et saluant de bons indicateurs: le Dow Jones avait avancé de 0,73% à 15.179,85 points et le Nasdaq de 0,83% à 3.452,13 points.

"Dans le sillage des solides gains de la veille, les marchés financiers américains évoluent en territoire positif alors que la Réserve fédérale s'apprête à entamer une réunion de deux jours de son Comité de politique monétaire, qui se conclura mercredi par une conférence de presse de son président Ben Bernanke", ont remarqué les analystes de Charles Schwab.

Les investisseurs guettent avec une grande fébrilité les mots que prononcera le patron de la Fed.

La politique expansionniste de la banque centrale, qui passe notamment par le rachat d'obligations du Trésor et de titres hypothécaires pour quelque 85 milliards de dollars mensuellement, a en effet largement participé à soutenir les indices boursiers américains ces derniers mois.

Or M. Bernanke a suggéré fin mai au cours d'une intervention au Congrès que le soutien de l'institution à l'économie puisse ralentir dans les mois à venir.

Depuis, les principaux indices de la place new-yorkaise n'ont eu de cesse de réagir brusquement à toute nouvelle rumeur sur les intentions de la Fed.

"Les indicateurs publiés (avant le début de la séance) contribuent à semer un peu plus la pagaille dans la discussion", a remarqué Patrick O'Hare de Briefing.com.

Les prix à la consommation ont augmenté de 0,1% aux Etats-Unis en mai, après deux mois de recul mais moins qu'attendu par les analystes.

Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont par ailleurs rebondi le même mois dans le pays, de 6,8%, sans toutefois totalement effacer leur recul du mois précédent.

Indicateur des chantiers à venir, le nombre de permis de construire accordés par les autorités a, lui, reculé de 3,1% en mai après avoir bondi de 12,9% au mois précédent.

Le marché obligataire s'affichait à la baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 2,205% contre 2,171% lundi soir, et celui à 30 ans à 3,366% contre 3,348% la veille.

jum/sl/sam