NOUVELLES
18/06/2013 03:50 EDT | Actualisé 18/08/2013 05:12 EDT

Verizon se penche sur la possibilité d'entrer sur le marché canadien du sans-fil

TORONTO - Le fournisseur américain de services sans fil Verizon a affirmé mardi se pencher sur la possibilité d'entrer sur le marché canadien.

Verizon n'a cependant pas voulu s'avancer davantage, expliquant être sans cesse à la recherche d'occasions et ajoutant que le Canada n'était que l'une d'entre elles.

Le directeur des finances de Verizon, Fran Shammo, a indiqué que l'entreprise avait eu ces dernières semaines des entretiens exploratoires avec l'entreprise néerlandaise propriétaire de Wind Mobile, VimpelCom, rapportait mardi le Wall Street Journal. M. Shammo a tenu ces propos lors d'un entretien accordé dans le cadre d'un événement chapeauté par le journal financier new-yorkais.

Certains observateurs du secteur des télécommunications ont jugé peu probable que Verizon fasse son entrée au Canada en raison des restrictions fédérales sur la propriété étrangère. M. Shammo a d'ailleurs affirmé au Wall Street Journal que des complications en matière de réglementation pourraient survenir.

Ottawa a levé les restrictions sur la propriété étrangère dans le cas des fournisseurs de services sans fil contrôlant 10 pour cent du marché ou moins. Cependant, le ministre fédéral de l'Industrie, Christian Paradis, a récemment indiqué que le gouvernement était déterminé à avoir au moins quatre fournisseurs se livrant concurrence dans chacune des régions du pays.

Le quotidien torontois Globe and Mail a indiqué cette semaine que Verizon avait eu des discussions avec VimpelCom, ces derniers temps.

Wind Mobile est l'un des fournisseurs de services sans fil apparus sur le marché en 2008, quand le fédéral a décidé de réserver à de nouveaux joueurs de plus petite taille une partie du spectre sans fil qui faisait alors l'objet d'enchères.

Ottawa avait expliqué vouloir accroître la concurrence au sein de l'industrie du sans-fil. Néanmoins, les trois principaux fournisseurs nationaux — Rogers (TSX:RCI.B), Bell (TSX:BCE) et Telus (TSX:T) — continuent de dominer le marché.

Le fédéral se prépare à une nouvelle vente aux enchères du spectre sans fil qui permettra aux entreprises de mettre sur pied des réseaux plus rapides qui s'étendront sur de plus grands territoires.