POLITIQUE
18/06/2013 05:11 EDT | Actualisé 18/08/2013 05:12 EDT

Succession de Michael Applebaum: bataille en vue pour le prochain maire par intérim

La démission de Michael Applebaum mardi a ouvert une nouvelle ronde de tractations au sein conseil municipal pour l'élection d'un nouveau maire par intérim.

Les chefs des deux partis d'opposition ont souhaité l'élection d'un candidat apolitique qui veillera à l'administration de la Ville jusqu'au scrutin de novembre prochain. Toutefois, Louise Harel et Richard Bergeron n'ont pas hésité à proposer leurs candidats, l'un et l'autre s'accusant de choix partisans.

Vision Montréal propose ainsi le nom du président du comité exécutif, Laurent Blanchard, un ex-élu du parti de Louise Harel.

De son côté, Richard Bergeon a annoncé que le maire de l'arrondissement de Rosemont, François Croteau, élu sous la bannière de Projet Montréal, sera candidat à la mairie par intérim.

D'ores et déjà, Louise Harel a affirmé que les membres de son parti ne voteront pas pour l'élu de Projet Montréal. «Je crois que c'est plutôt une candidature honorifique», a dit Louise Harel. Pour Vision Montréal, le candidat devra faire partie du comité exécutif, afin de bien connaître les dossiers, et ne pas appartenir à un arrondissement visé par des perquisitions de l'UPAC.

François Croteau ne fait pas partie du comité exécutif, et serait donc exclu, selon les critères de Vision Montréal. «Il n'est pas sur le comité exécutif et il n'a pas eu connaissance des dossiers, affirme Louise Harel. À ce moment-là, ce serait très improvisé.»

De son côté, François Croteau rappelle que Laurent Blanchard était jusqu'à récemment membre de Vision Montréal. «C'est un ami de très longue date de Louise Harel, dit-il. C'est une indépendance apparente, qui n'en est pas vraiment une.»

S'il est élu maire par intérim, François Croteau entend tout de même briguer à nouveau la mairie de l'arrondissement Rosemont sous la bannière de Projet Montréal. Il assure que son travail sera malgré tout dépourvu de partisanerie. «J'offre la neutralité et la non-partisanerie à tous les élus du conseil de ville, a-t-il déclaré. Les gens qui me connaissent savent que j'ai toujours fait un travail constructif.»

À titre de maire par intérim, François Croteau se retirerait du caucus de Projet Montréal afin d'«assurer sa neutralité» aux élus du conseil de ville.

«Je vous mets au défi de trouver quelqu'un au conseil de ville qui n'a pas une alliance avec un parti politique», lance François Croteau.

Deux autres noms circulent pour succéder à Michael Applebaum, soit Helene Fotopulos et Alan DeSousa. Les deux élus sont des ex-membres d'Union Montréal, le parti de Gérald Tremblay.

Le prochain maire sera élu par le conseil municipal. Vision Montréal compte 12 élus, Projet Montréal 10, tandis que la majorité des 43 élus restants sont d'anciens membres d'Union Montréal devenus indépendants. Ceux-ci détiennent donc la balance du pouvoir.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo L'arrestation d'Applebaum vue par la presse mondiale Voyez les images