NOUVELLES
18/06/2013 02:50 EDT | Actualisé 18/08/2013 05:12 EDT

Libre-échange: l'UE accuse le Canada de retarder les négociations

ENNISKILLEN, Royaume-Uni - L'Union européenne (UE) y est allée d'une déclaration inusitée, mardi, en accusant ouvertement le Canada de faire traîner les négociations sur le libre-échange.

Le porte-parole du commissaire européen au commerce, John Clancy, a soutenu que si les négociateurs européens avaient fait preuve de «pragmatisme et de flexibilité» lors des pourparlers, on ne pouvait pas en dire autant de leurs interlocuteurs canadiens.

M. Clancy a transmis une déclaration à cet effet à l'issue du Sommet du G8, qui se déroulait cette année en Irlande du Nord.

Selon le porte-parole, l'UE attendait qu'Ottawa envoie aussi le signal qu'il était prêt à dénouer l'impasse, depuis la rencontre entre les ministres canadiens et européens du Commerce et de l'Agriculture en février.

Parmi les pierres d'achoppement qui retardent la conclusion d'un pacte commercial figure l'accès sans tarifs douaniers au marché européen pour le boeuf canadien.

L'Irlande et la France, deux importants producteurs de boeuf, auraient des inquiétudes face à la quantité de viande bovine canadienne qui pourrait se retrouver sur le marché européen. De son côté, Ottawa aurait reculé lorsque les Européens auraient évoqué l'imposition d'un quota sur les importations de boeuf canadien.