NOUVELLES
18/06/2013 02:25 EDT | Actualisé 17/08/2013 05:12 EDT

Harel veut de la transparence, Bergeron un « maire d'intendance »

Pour la chef de Vision Montréal, Louise Harel, M. Applebaum a annoncé sa démission avec « le sens de la responsabilité et une dignité certaine ».

« À partir de maintenant, les Montréalais peuvent compter sur notre sens des responsabilités pour assurer la stabilité, pour assurer la transparence. Pour garantir que toutes les décisions qui doivent être prises le seront en public », a-t-elle déclaré lors d'un point de presse après l'annonce de la démission de M. Applebaum.

Selon Mme Harel, « c'est la seule garantie » qui peut rétablir la confiance des citoyens de Montréal.

Mme Harel a assuré que son parti aura le même sens des responsabilités lors de la nomination du maire par intérim afin qu'il soit « absolument irréprochable ».

La chef de la majorité au conseil municipal souhaite que le comité exécutif se réunisse avant la fin de semaine pour annoncer le choix d'un maire intérimaire.

Mme Harel penche pour le choix de Laurent Blanchard comme maire intérimaire.

« Il faut un maire d'intendance », dit Bergeron

Richard Bergeron, le chef de Projet Montréal, a déclaré de prime abord : « Nous venons de vivre un nouvel épisode de l'histoire d'horreur d'Union Montréal, de ces 12 années noires d'Union Montréal ».

Pour M. Bergeron, le plus important est d'assurer une « transition tranquille ». Il a insisté sur le fait que la transition en cours a « bien fonctionné par le biais d'une administration de coalition ».

« Il faut ramener le calme à la Ville de Montréal comme nous l'avions fait les six derniers mois », a-t-il suggéré.

M. Bergeron a énuméré ses critères pour le choix du prochain maire. Pour lui, le prochain maire sera un maire d'intendance, qui assurera la prestation de service aux citoyens.

« Il ne faut pas qu'il y ait d'agenda politique » pour le prochain maire, a-t-il dit.

Le chef de Projet Montréal estime que les grandes décisions doivent être prises par la prochaine équipe après les élections de novembre.

Le maire intérimaire ne doit pas figurer parmi ceux qui ont fait l'objet de perquisition.

M. Bergeron croit que le remplaçant de M. Applebaum doit garantir le maintien de la coalition à l'Hôtel de Ville.

Il a annoncé que son parti a choisi François Croteau, le maire de l'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, comme candidat pour le poste de maire intérimaire.

Critères

Plus tôt, Mme Harel avait énuméré les critères pour le prochain maire. Elle a cité les arrondissements de Saint-Laurent, de Lachine, de Saint-Léonard et de Côte-des-Neiges, excluant ainsi les candidatures provenant de ces arrondissements.

Pour elle, la règle est claire, aucune personne associée aux dernières perquisitions et à l'ancienne équipe dirigeante de la Ville ne doit déposer sa candidature.

De son côté, la formation du candidat à la mairie Denis Coderre souhaite que la conseillère dans Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce et ex-membre du comité exécutif, Helen Fotopulos, ou le conseiller dans Ahuntsic-Cartierville et président du conseil municipal, Harout Chitilian, assure l'intérim.

Le processus menant au remplacement du maire sera entamé dans les prochains jours avec le dépôt officiel des candidatures. Par la suite, le Conseil municipal sera convoqué pour une séance extraordinaire.