NOUVELLES
18/06/2013 05:34 EDT | Actualisé 18/08/2013 05:12 EDT

Deux enfants de Kadhafi auraient violé l'interdiction de déplacement de l'ONU

NATIONS UNIES, États-Unis - L'un des fils et la fille de l'ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi ont quitté l'Algérie pour s'installer à Oman, ce qui constitue une apparente violation de l'interdiction de déplacement imposée par l'ONU, ont indiqué des responsables mardi.

L'ambassadeur du Rwanda à l'ONU, qui dirige le comité chargé de surveiller le respect des sanctions imposées à la Libye, a déclaré mardi au Conseil de sécurité que l'Algérie avait confirmé le 5 juin que Mohammed Kadhafi et Aïcha Kadhafi s'étaient installés à Oman avec d'autres membres de la famille.

Aïcha Kadhafi, une avocate âgée dans la trentaine, et Mohammed Kadhafi, âgé dans la quarantaine, figurent sur la liste des sanctions de l'ONU depuis le début de 2011 et sont soumis à un gel de leurs avoirs et à une interdiction de déplacement. Ils se sont tous les deux enfuis en Algérie quand leur père a été renversé, en octobre 2011.

L'ambassadeur rwandais, Eugène Richard Gasana, a indiqué que le comité de surveillance des sanctions avait demandé à ses experts d'enquêter sur le déménagement de la famille Kadhafi à Oman, qui n'a pas été autorisé par l'ONU en vertu de ses procédures d'exemption.

L'ambassadeur britannique, Mark Lyall Grant, qui préside actuellement le Conseil de sécurité, a indiqué que le comité d'experts remettrait un rapport intérimaire le mois prochain.

En mars, le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamed Abdelaziz, avait déclaré aux journalistes qu'Oman avait accordé l'asile à la veuve de Mouammar Kadhafi, Safia, et à d'autres membres de la famille.

En sa qualité d'avocate, Aïcha Kadhafi avait défendu l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein lors de son procès à Bagdad, qui a mené à sa pendaison. Elle a été ambassadrice de bonne volonté de l'ONU, mais l'organisation a mis un terme au partenariat quand Mouammar Kadhafi a commencé à réprimer les manifestants antigouvernementaux en 2011. Elle a accouché d'un bébé à la frontière alors qu'elle fuyait vers l'Algérie avec des membres de sa famille.

Une fois réfugiée en Algérie, elle a accordé plusieurs entrevues à des médias arabes et a dénoncé le nouveau gouvernement en Libye. En novembre, lors d'une entrevue avec une télévision syrienne, elle avait appelé les Libyens à renverser leurs nouveaux dirigeants.

Aïcha Kadhafi est la seule fille biologique de Mouammar Kadhafi, tandis que Mohammed Kadhafi est le seul enfant que l'ancien dictateur a eu avec sa première femme, Fatiha. Il a dirigé le comité olympique libyen et était impliqué dans l'industrie des télécommunications de son pays. Les rebelles avaient annoncé son arrestation après leur entrée dans Tripoli, mais il s'était évadé peu après.

Leur frère, Saïf al-Islam Kadhafi, le premier enfant de l'ancien dictateur avec sa deuxième femme, Safia, est le seul membre de la famille à avoir été arrêté. Avant le soulèvement en Libye, il incarnait le visage des réformes et était considéré comme l'héritier de son père. Les forces révolutionnaires l'ont arrêté dans le sud du désert libyen plusieurs mois après la mort de son père et l'ont conduit à Zintan, où il est toujours détenu.

La Cour pénale internationale (CPI) a accusé Saïf al-Islam Kadhafi de crimes contre l'humanité. Les autorités libyennes insistent pour qu'il soit jugé au pays, mais la CPI estime qu'il n'aura pas droit à un procès équitable en Libye.