NOUVELLES
18/06/2013 01:50 EDT | Actualisé 17/08/2013 05:12 EDT

Des sinistrés de L'Ancienne-Lorette touchés par la grève de la construction

La grève de la construction a eu des conséquences mardi matin pour certains sinistrés de L'Ancienne-Lorette. Des travailleurs en conflit ont demandé à des entrepreneurs de quitter les chantiers de rénovation.

En matinée, des syndiqués ont rendu visite à des ouvriers qui faisaient des travaux de rénovation sur la rue Papillon. Ils leur ont demandé de quitter les lieux. Pourtant, il est permis aux entrepreneurs d'effectuer certaines réparations, même lorsqu'il y a un conflit de travail.

Le député de La Peltrie pour la Coalition Avenir Québec, Éric Caire, a lancé un appel à la solidarité et au bon jugement des travailleurs syndiqués de la construction pour qu'ils cessent de vider les chantiers de construction situés dans la zone sinistrée de L'Ancienne-Lorette.

« Je trouve ça absolument inhumain que des gens qui prônent la solidarité en soient totalement incapables quand c'est requis par une situation extrême, une situation d'urgence. Je pense que ces gens-là déshonorent le mouvement syndical », a-t-il dit.

Le porte-parole de l'Alliance syndicale, Yves Ouellet, dénonce les gestes commis et affirme que le mouvement syndical n'a jamais demandé aux travailleurs en grève de faire ce genre d'intervention pour vider les chantiers à L'Ancienne-Lorette.

Des travaux de reconstruction sont en cours à L'Ancienne-Lorette à la suite des dégâts causés par un violent orage au début du mois de juin. Des dizaines de maisons ont été inondées.