NOUVELLES
17/06/2013 04:39 EDT | Actualisé 17/08/2013 05:12 EDT

Wall Street finit en hausse, gagnée par l'optimisme avant la Fed

Wall Street a nettement rebondi lundi, se préparant avec optimisme à la tenue d'une réunion très attendue de la Banque centrale américaine (Fed) et saluant de bons indicateurs: le Dow Jones a avancé de 0,73% et le Nasdaq de 0,83%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 109,67 points à 15.179,85 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 28,57 points à 3.452,13 points.

L'indice Standard & Poor's 500 s'est apprécié de 0,76% (+12,31 points) à 1.639,04 points.

La fébrilité observée au cours des dernières semaines sur la place new-yorkaise, à la suite de propos sybillins du patron de la Fed, Ben Bernanke, qui avaient laissé anticiper un ralentissement des mesures de soutien de l'institution à l'économie, a fait place lundi à davantage de confiance.

"Cet optimisme se doit aux attentes que la Fed clarifie enfin son discours et prépare de manière plus transparente les marchés" à l'inflexion prochaine de sa politique, au fil de l'amélioration de la conjoncture économique américaine, a souligné Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

La politique expansionniste de la banque centrale, qui passe notamment par le rachat d'obligations du Trésor et de titres hypothécaires pour quelque 85 milliards de dollars mensuellement, a largement participé à soutenir les indices boursiers américains ces derniers mois.

"Il y a beaucoup de bruit sur ce que la Fed pourrait faire ou ne pas faire", ce qui a un peu augmenté la volatilité du marché dans l'après-midi, a relevé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management. "Mais en vérité, tout le monde attend le communiqué de l'institution mercredi pour prendre position".

Une statistique économique plus encourageante que prévu dans le secteur de l'activité manufacturière de la région de New York en juin a aussi aidé les opérateurs à garder le sourire, ont noté les experts de la banque Wells Fargo.

L'indice Empire State s'est établi à 7,8, contre une modeste hausse attendue de 0,8, même si de nombreuses composantes ont affiché un recul.

Un indicateur immobilier bien meilleur que prévu de l'association NAHB, sur la confiance des constructeurs aux Etats-Unis en juin, qui est ressorti à son plus haut en sept ans, a aussi accentué la hausse des indices. Cela montre "que le secteur continue à participer à la croissance" du pays, a noté Jennifer Lee, de BMO Capital Markets.

Le marché obligataire a reculé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est monté à 2,171% contre 2,126% vendredi soir, et celui à 30 ans à 3,348% contre 3,297%.

ppa/sl/are