NOUVELLES
17/06/2013 06:41 EDT | Actualisé 17/08/2013 05:12 EDT

Le taux d'approbation du président Obama en baisse après plusieurs scandales

WASHINGTON - Un nouveau sondage laisse penser que le président des États-Unis, Barack Obama, subit les conséquences des scandales qui ont touché son administration récemment.

Le sondage CNN/ORC International, publié lundi, montre que le taux d'approbation du président Obama a glissé de huit points à 45 pour cent, son niveau le plus bas depuis 18 mois. Pour la première fois de sa présidence, une mince majorité de personnes sondées estime qu'il n'est pas digne de confiance.

Parmi les Américains âgés de moins de 30 ans, les Afro-Américains et les électeurs indépendants, le sondage montre une baisse de 17 points de pourcentage du taux d'approbation de M. Obama.

Le sondage a été publié après la révélation d'un vaste programme de surveillance des communications électroniques par le gouvernement américain. La source de cette révélation, Edward Snowden, un ancien employé de l'agence américaine de sécurité nationale (NSA), a répondu lundi à des questions sur sa décision de révéler l'affaire aux médias.

«Je n'ai révélé aucune opération américaine contre des cibles militaires légitimes», a affirmé le jeune homme lors d'une discussion en direct sur le site internet du «Guardian», un quotidien britannique.

«J'ai attiré l'attention sur les endroits où la NSA a piraté des infrastructures civiles comme les universités, les hôpitaux et les entreprises privées, parce que c'est dangereux. Ces actes criminels (...) sont mauvais, peu importe la cible.»

Le scandale de surveillance est l'un des nombreux dossiers qui ont écorché l'adminstration Obama au cours des dernières semaines. Mais avant la révélation de ce scandale, les taux d'approbation du président Obama étaient restés stables, malgré les informations voulant que l'agence américaine du revenu ait visé des organisations sans but lucratif liées au Tea Party et la saisie par le département de la Justice d'enregistrements téléphoniques appartenant à des journalistes dans le cadre d'une enquête sur les fuites liées à la sécurité nationale.

«La baisse des appuis envers le président Obama est alimentée par la baisse spectaculaire de 17 points parmi les gens de moins de 30 ans, qui, avec les Noirs américains, ont été les électeurs les plus fidèles à la coalition Obama», affirme Keating Holland, directeur des sondages chez CNN, dans un communiqué.

«Il est clair que les révélations au sujet des programmes de surveillance de la NSA ont endommagé la réputation de M. Obama face au public, même si d'autres controverses plus anciennes (...) ont commencé à laisser des traces aussi.»

Depuis la révélation du programme de surveillance de la NSA, 50 pour cent des Américains ne pensent pas que le président est «honnête ou digne de confiance», selon le sondage de CNN, alors que 49 pour cent pensent que oui. Il s'agit de la pire expression de méfiance envers le président depuis qu'il a été élu la première fois, en 2008.

Soixante-et-un pour cent des personnes sondées désapprouvent la façon dont le président Obama gère la surveillance, alors que seulement 52 pour cent désapprouvaient les pratiques de surveillance de l'ancien président George W. Bush.