NOUVELLES
17/06/2013 06:10 EDT | Actualisé 17/08/2013 05:12 EDT

Attaqué, Justin Trudeau est prêt à rembourser

Justin Trudeau s'engage à rembourser le cachet perçu pour les 17 conférences qu'il a données depuis qu'il est député fédéral, si l'organisme qui a fait appel à ses services le lui demande.

Le chef du Parti libéral du Canada a réagi ainsi après que l'on eut appris, la semaine dernière, qu'un organisme de charité du Nouveau-Brunswick qui lui avait versé 20 000 $ l'an dernier pour un discours connaît des difficultés financières.

L'affaire a suscité des attaques cinglantes des autres partis à la Chambre des communes.

Cette histoire a provoqué un malaise chez les libéraux, qui semblent avoir de la difficulté à fournir des explications.

M. Trudeau avait d'abord rejeté l'idée de rembourser l'organisme, mais devant une controverse qui ne donne aucun signe d'accalmie, il a changé son fusil d'épaule.

« Je vais approcher tous ces gens-là pour voir s'ils sentent le besoin d'être repayés, s'ils ne sont pas satisfaits du travail, s'ils ont des préoccupations. J'ai toujours suivi les règles, mais je suis prêt à aller au-delà de tous ces engagements parce que je comprends que les gens s'attendent à plus de moi », a déclaré M. Trudeau.

Pour le Nouveau Parti démocratique, la réaction de M. Trudeau arrive un peu tard.

« Les gens ont le droit de travailler, pourvu qu'ils respectent les règles d'intérêt, donc ça devient une question d'éthique professionnelle et personnelle. Est-ce que tu vas accepter d'être payé par un organisme de charité qui donne des reçus d'impôts? » a interrogé le chef du NPD, Thomas Mulcair.

De son côté, le député conservateur Rob Moore s'est attaqué au chef libéral.

« Justin Trudeau n'est pas allé assez loin. Il n'a pas affirmé sans équivoque qu'il va rembourser la Grace Foundation et les nombreuses autres œuvres de bienfaisance partout au pays qui estiment que ses services sont très décevants », a-t-il écrit dans un communiqué rendu public lundi.

« L'empressement avec lequel Justin Trudeau demande des centaines de milliers de dollars à des œuvres de bienfaisance démontre que la cause favorite de Justin Trudeau est... Justin Trudeau », a-t-il conclu.

CBC a révélé que Judith Baxter, membre du conseil d'administration de l'association caritative Grace Foundation, et dont le mari est un des responsables de l'association de circonscription de Rob Moore, a remis la lettre au député conservateur, qui a fait éclater la controverse.

Avec les informations de Daniel Thibeault