NOUVELLES
17/06/2013 04:37 EDT | Actualisé 16/08/2013 05:12 EDT

350 postes seront abolis à la Ville de Québec

Le maire Régis Labeaume entend abolir 350 postes à la Ville de Québec d'ici 5 ans. Il privatisera des services municipaux tout en conservant les services jugés prioritaires pour les citoyens.

Le maire de Québec a présenté lundi son nouveau plan de main-d'œuvre qui couvrira les années 2013 jusqu'en 2018. La Ville compte réduire ses effectifs au cours de cette période.  Elle remplira deux postes vacants sur trois comparativement à un poste sur deux lors du dernier plan d'effectifs en vigueur depuis 2009.

Le maire croit qu'il faut maintenant non seulement supprimer des postes, mais réorganiser le travail en fonction des services aux citoyens. « Il faut faire plus délicatement parce qu'il faut que la Ville continue à fonctionner, puis on ne veut pas diminuer la dotation de services », a-t-il déclaré.

Cependant, la Ville pourrait créer une centaine d'emplois afin de répondre à de nouveaux besoins, ce qui se traduira par une perte véritable de 250 postes.

Par ailleurs, la Ville de Québec poursuivra la privation des certains services. Cependant, d'autres demeurent essentiels pour l'administration municipale comme la gestion de l'eau, le service de police et d'incendie et l'ingénierie.

Lors du dernier plan de main-d'oeuvre, 624 postes ont été abolis, ce qui représente une économie de 50 millions de dollars annuellement.