NOUVELLES
16/06/2013 01:17 EDT | Actualisé 16/08/2013 05:12 EDT

Seguin récolte une passe en prolongation, joue finalement un rôle significatif

CHICAGO - Zdeno Chara a vu le tir vif de Daniel Paille faire vibrer les cordages. Il n'a toutefois pas vu la passe quasi-parfaite de Tyler Seguin qui a mis la table pour le but vainqueur des Bruins de Boston lors du match no 2 de la série finale de la Coupe Stanley.

Néanmoins, Chara en a déduit que c'était «probablement une belle passe». Ça l'était.

Ce fut également le jeu le plus important de Seguin depuis le début des séries éliminatoires. En récoltant son sixième point seulement en 18 matchs, l'attaquant de 21 ans a démontré que, même pendant une léthargie offensive, il peut trouver un moyen d'avoir un impact sur l'issue d'une rencontre.

«On l'a vu progresser comme joueur», a dit Paille. «C'est frustrant pour lui en ce moment parce qu'il ne marque pas comme il l'a déjà fait, mais nous ne sommes pas trop préoccupés par lui. Nous savons que c'est un joueur spécial et nous savons que ce n'est qu'une question de temps avant que ça débloque.»

Seguin a obtenu sa part d'opportunités. En remplacement de Nathan Horton vers la fin du match no 1, Seguin s'est illustré en obtenant plusieurs chances de marquer — mais aussi en étant incapable de les convertir.

Il n'a qu'un but en séries éliminatoires et a été rétrogradé dans la hiérarchie des Bruins. L'entraîneur-chef Claude Julien l'a utilisé en compagnie de Paille et du joueur de centre Chris Kelly, samedi, et ç'a rapporté puisque les Bruins ont inscrit deux buts et remporté le match 2-1 contre les Blackhawks de Chicago.

«Nous étions très dynamiques, nous avons offert un bon niveau de compétition», a dit Seguin. «Nous jouions avec beaucoup de confiance».

Le jeu de Seguin, d'un point de vue statistique, n'a jamais été aussi pitoyable. Mais dans d'autres aspects de son jeu, comme l'habileté à orchestrer des jeux, à générer des chances de marquer pour ses coéquipiers et à venir en renfort en défensive, il peut dire «mission accomplie».

«Je crois que c'est encore plus important d'exploiter les autres facettes de ton jeu lorsque tu ne contribues pas offensivement, a noté Kelly. Je crois que tu dois démontrer tes autres qualités et les améliorer afin de devenir un joueur plus complet.»

C'est un processus de développement pour Seguin, qui a été rayé de la formation partante en quelques occasions lors du dernier parcours éliminatoire qui a mené les Bruins à la conquête de la coupe Stanley. Il avait alors offert quelques matchs exceptionnels, également.

Seguin ne devrait pas être laissé de côté cette fois-ci. Il fait partie du noyau de joueurs des Bruins, même s'il ne marque pas au même rythme que David Krejci (23 points), Nathan Horton (18 points) et Milan Lucic (16 points).

Mais le match no 2 est un pas dans la bonne direction.