NOUVELLES
16/06/2013 01:07 EDT | Actualisé 15/08/2013 05:12 EDT

Nouvel épisode de poussière au port de Québec

Un nouvel épisode de nuage de poussière au-dessus du port de Québec a été signalé. La vice-présidente d'Arrimage Québec, Johanne Lapointe, explique que les canons à eau qui servent habituellement à capter la poussière ne sont pas tous en fonction, parce que l'eau est trop contaminée. Son utilisation pourrait comporter des risques pour les employés. L'eau est donc puisée dans des bornes fontaine, ce qui n'est pas suffisant pour alimenter tous les canons.

« On est à installer une station d'épuration des eaux. Au moment où on se parle, on met toutes nos énergies sur l'installation et le démarrage de cette usine », dit-elle.

De son côté, Véronique Lalande, la citoyenne de Limoilou qui a sonné l'alarme au sujet de la pollution dans l'air de son quartier, ne s'étonne pas outre mesure de ce nouvel incident, qui fait suite à ceux de poussières de nickel et de charbon rapportés récemment.

Mme Lalande note qu'il ne s'agit pas d'une exception. « Tant que ces opérations-là vont se faire à ciel ouvert, ces situations vont se produire », affirme-t-elle. Elle encourage d'ailleurs les témoins d'événements comparables à aviser les autorités compétentes.

« C'est une chose quand on voit ça, d'avoir le réflexe d'envoyer ça dans les médias, mais de contacter directement Urgence-Environnement. Le numéro est disponible sur le site du ministère. C'est 7 jours sur 7, 24 heures par jour. Dès que vous voyez un événement, contactez Urgence-Environnement, eux ont vraiment les compétences et l'autorité pour poursuivre le travail », dit-elle.

De son côté, le député néodémocrate dans la circonscription de Beauport-Limoilou, Raymond Côté, s'engage à suivre le dossier de près. « Demain, je vais essayer d'attraper le ministre Lebel par la manche. Du coté des autorités du port et des entreprises concernées, là aussi je vais rester en contact et je vais demander à ce qu'il y ait de l'action, à ce qu'on règle le problème », dit-il.

Une pétition contre les poussières au port de Québec a été lancée par le Nouveau Parti démocratique (NPD), vendredi, afin de contraindre le ministre fédéral des Transports, Denis Lebel, à agir dans le dossier.