NOUVELLES
16/06/2013 09:40 EDT | Actualisé 16/08/2013 05:12 EDT

Le Royaume-Uni aurait espionné des délégués du G20

L'agence de surveillance du Royaume-Uni GCHQ aurait piraté les comptes courriel et les téléphones de diplomates étrangers participant à des conférences pour disposer d'un avantage lors de négociations internationales d'envergure, selon le quotidien britannique The Guardian.

Le reportage, publié dimanche soir, est la plus récente d'une série de révélations ayant déclenché un débat mondial sur l'ampleur des opérations de renseignement occidentales. Contrairement à d'autres révélations ciblant la National Security Agency (NSA) américaine, le reportage du Guardian concerne le Quartier général des communications du gouvernement britannique (GCHQ).

Selon les informations du Guardian, qui s'appuient sur des documents fournis par l'informateur Edward Snowden -- responsable des fuites sur la NSA --, le GCHQ a volé les mots de passe de diplomates et a discrètement lu leurs courriels lors d'un sommet du G20 en 2009.

L'agence britannique n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

La publication du reportage survient tout juste avant le Sommet du G8 prévu cette semaine en Irlande du Nord.


Associated Press