NOUVELLES
15/06/2013 05:08 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Une facture pour chaque consommation: des tenanciers de bars inquiets 

Le gouvernement québécois songe à obliger les tenanciers de bars à se doter, dès février 2015, de modules d'enregistrement des ventes (MEV), pour réduire l'évasion fiscale.

Les propriétaires de bars devraient alors émettre une facture pour chaque consommation vendue dans leur établissement.

Québec a déjà mis en place cette mesure dans les restaurants en 2011

Ce projet, qui en est à l'étape de consultations, sème l'inquiétude chez les tenanciers de la région.

Daniel Gosselin croit que cette mesure nuira à la productivité de ses employés. « Une serveuse qui sert 25, 30, 40 bières en 15 minutes, là, ça tomberait à 10 bières en 15 minutes, c'est sûr », dit-il. Il s'inquiète aussi des sommes qu'il devra débourser pour installer ces modules. Chaque MEV coûte environ 1000 $. 

Une mesure pour réduire les pertes fiscales

Revenu Québec estime perdre 76 millions de dollars chaque année dans le secteurs des bars. 

Malgré tout, certains tenanciers jugent cette nouvelle mesure inutile.

« [Le gouvernement a] juste à vérifier les inventaires, dit Daniel Gosselin. On achète à la SAQ. C'est facilement vérifiable. La boisson, on l'achète, par exemple, chez Labatt. C'est facile à vérifier aussi. »

Selon l'auteur du livre Quand le fisc attaque, Paul Ryan, les modules d'enregistrement des ventes sont beaucoup plus efficaces. 

Québec poursuit ses consultations avec les tenanciers.