NOUVELLES
15/06/2013 08:31 EDT | Actualisé 15/08/2013 05:12 EDT

Un homme arrêté dans une descente serait sur une photo avec Rob Ford

TORONTO - L'avocat d'un homme arrêté lors d'une imposante opération policière à Toronto, plus tôt cette semaine, craint que les nouvelles publiées dans certains médias liant son client au scandale entourant le maire Rob Ford compromettent ses chances de subir un procès juste et équitable.

Selon des articles du Toronto Star et du Globe and Mail, deux des suspects arrêtés jeudi dans une descente visant de présumés trafiquants de drogue et d'armes apparaissent également avec M. Ford dans une controversée photo liée au scandale entourant le maire de Toronto et une présumée vidéo où celui-ci fumerait du crack.

Le Toronto Star affirme que la personne ayant montré à ses journalistes la présumée vidéo a aussi fourni la photo au quotidien.

La photo montre M. Ford posant en compagnie de trois hommes — incluant, selon diverses informations, Anthony Smith, un homme de 21 ans abattu mortellement à la fin de mars, et un autre qui a été blessé lors de la même fusillade.

Les journaux ont rapporté que les deux autres individus dans la photo sont Monir Kassim, 20 ans, et Muhammad Khattak, 19 ans. Le Globe a cité des sources «connaissant les personnes dans la photo».

Le chef de police Bill Blair a laissé sous-entendre cette semaine que deux des hommes dans la photo avec M. Ford étaient liés de quelconque façon avec l'enquête, mais a refusé de préciser sa pensée malgré les nombreuses questions.

Rob Ford a noté qu'il se faisait photographier avec «tout le monde». Il a également affirmé publiquement qu'il ne consommait pas de crack et laissé sous-entendre que la fameuse vidéo n'existait pas.

Me Nathan Gorham, l'avocat de Khattak, a confirmé samedi que son client avait été arrêté et accusé de trafic de marijuana dans le cadre de l'enquête surnommée «Project Travaller».

Mais il a insisté sur le fait qu'il n'avait aucune information directe au sujet de la photo et des gens qui s'y trouvent.

Néanmoins, Me Gorham s'inquiète au sujet de cette photo car, dit-il, elle pourrait avoir une incidence sur le procès de Khattak.

Par ailleurs, selon ce qu'a confié le frère de Monir Kassim, Samir, au Toronto Star vendredi, son frère lui a dit qu'il avait vu le maire et qu'il voulait une photo. Samir a toutefois affirmé qu'il ne savait rien d'autre des circonstances entourant la désormais fameuse photo.

Mais précédemment, Monir Kassim a déclaré au journal qu'il ne se trouvait pas sur la photo.

Le Globe a cité des documents judiciaires qui indiquaient que Kassim est l'une des personnes ayant été arrêtées dans la descente de jeudi.

Ces descentes ont eu lieu dans plusieurs endroits de la grande région de Toronto, incluant un immeuble à logements où aurait été filmée la présumée vidéo du maire Ford, selon des informations ayant circulé.

Selon les enquêteurs, 19 personnes ont été arrêtées à Toronto et neuf à Windsor. Les enquêteurs ont précisé que l'enquête, jusqu'à maintenant, avait permis d'arrêter 43 personnes.

Selon la police, il faudra attendre à lundi, au plus tôt, avant qu'elle ne dévoile l'identité des personnes qui pourraient faire l'objet d'accusations.

La police a refusé de dire s'il existait un lien quelconque avec le maire.