NOUVELLES
15/06/2013 01:44 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Soccer : la Fédération québécoise lève l'interdiction du port du turban

La Fédération de soccer du Québec (FSQ) suivra la décision de la FIFA de permettre le port du turban sur les terrains de soccer, a annoncé sa directrice générale lors d'un point de presse samedi matin, à Laval.

Le conseil d'administration de la FSQ, qui a maintenu sa décision d'interdire le port du turban plus tôt cette semaine, s'était réuni dans la journée de vendredi pour débattre de la question. Il a finalement voté à l'unanimité pour le port du turban.

« Ça a pris une dimension surréelle qu'on n'aurait jamais pu imaginer », a affirmé la directrice générale de la FSQ, Brigitte Frot, à propos de la controverse, qui a été relayée par plusieurs médias locaux et à l'étranger.

« Nous avons été entraînés malgré nous sur ces terrains, religieux et enjeux politiques, alors que nous cherchions simplement à obtenir des informations sur une question de réglementation qui relève des instances supérieures qui régissent notre sport », a-t-elle poursuivi.

La Fédération québécoise avait été suspendue de l'Association canadienne de soccer (ACS) à la suite de sa prise de position. Mme Frot a dit samedi que la FSQ devrait être réintégrée à l'ACS dès la réception d'une lettre confirmant la décision de permettre le turban.

La directrice générale de la FSQ s'est par ailleurs excusée d'avoir pu offusquer des gens avec sa décision, qui a eu des échos jusque sur la scène politique québécoise. La première ministre Pauline Marois avait défendu l'autonomie de la Fédération québécoise et sa capacité de prendre ses propres décisions. Le Parti libéral du Québec avait pour sa part remis en question la décision de la FSQ d'interdire le turban.

Dans une lettre adressée à l'ACS, jeudi, la FIFA a clarifié sa position. Elle permet à l'organisme canadien de laisser ses joueurs porter le turban, mais sous certaines conditions.

Après discussion entre l'ACS et la FIFA au sujet du dossier qui fait litige au Québec, le Conseil de l'association internationale de football (IFBA) a été saisi de la chose. L'IFBA, qui détermine les règles du soccer, a discuté de l'interprétation de la loi 4 sur l'équipement du joueur et a accepté d'inclure le turban à cet essai.

Des matchs sont quand même annulés

Même si la Fédération québécoise lève son interdiction, il sera trop tard pour une vingtaine d'équipes d'autres provinces qui ont été contraintes d'annuler leur présence à un important tournoi ce week-end à Montréal.

Par ailleurs, la communauté sikhe de la métropole a organisé aujourd'hui, à Lachine, un match de soccer « amical » pour sensibiliser les Québécois à la discrimination. L'événement a été baptisé « Laissez les enfants jouer ».