NOUVELLES
15/06/2013 06:25 EDT | Actualisé 15/08/2013 05:12 EDT

Licencié dans la foulée d'une poursuite de CHOI Radio-X

Jean-François Jacob, l'administrateur d'une page Facebook d'opinions, de Québec, a été licencié par Desjardins pour utilisation d'Internet contraire au code d'éthique de l'entreprise.

L'internaute est déjà aux prises avec une poursuite de 250 000 $, intentée par Radio-Nord Communications (RCN), propriétaire de la station CHOI Radio-X. La station l'accuse d'avoir administré un site dénigrant les radios-poubelles.

Or, aux dires de son avocate, il y aurait erreur sur la personne. Jean-François Jacob, dit-elle, n'aurait rien à voir avec le site visé par cette poursuite. Il aurait plutôt tenu une page d'opinion sur Facebook et son nom aurait été injustement associé au site que RCN souhaite voir disparaître.

Toutefois, cette histoire aurait fini par nuire à son employeur, qui a choisi de le remercier, vendredi. M. Jacob croit que la responsabilité de son licenciement revient principalement à la station CHOI Radio-X.

Selon Jean-François Jacob, la direction de CHOI aurait fait pression pour qu'il soit licencié.
Il affirme que Patrice Demers, le directeur de la station, aurait téléphoné à plusieurs reprises chez Desjardins pour savoir si l'entreprise cautionnait les propos de leur employé sur Internet.

Ni Patrice Demers, à l'extérieur du pays, ni Desjardins n'ont toutefois confirmé cette information.

Quoi qu'il en soit, Jean-François Jacob est sans équivoque quant à sa volonté de poursuivre sa lutte. « En fait, j'espère pouvoir lancer un message clair qu'on ne peut pas s'attaquer à des citoyens pour les bâillonner, quand on est un gros organisme », lance-t-il.

Jean-François Jacob a toutefois décidé de quitter la région de Québec.

PLUS:rc