NOUVELLES
14/06/2013 02:48 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Washington relève la barre pour une reprise des pourparlers avec Pyongyang

Les Etats-Unis ont affirmé vendredi que la barre pour une reprise des pourparlers avec la Corée du Nord avait été relevée par les récentes tensions, demandant à nouveau à Pyongyang des "actions concrètes" pour apaiser les inquiétudes sur son armement nucléaire.

"Nous disons clairement depuis longtemps que nous sommes ouverts à une amélioration des relations avec la DPRK (République populaire démocratique de Corée, ndlr) si celle-ci est désireuse de prendre des mesures concrètes afin d'être à la hauteur de ses obligations et de ses engagements internationaux", a déclaré Glyn Davies, porte-parole américain sur la politique nord-coréenne.

"Mais étant donné les événements de cette année, la barre pour la reprise d'un dialogue significatif est désormais plus haute", a-t-il ajouté.

"Au final, nous jugerons la DPRK non sur ses discours, mais sur ses actes -- sur les actions concrètes qu'elle doit prendre pour répondre aux inquiétudes fondamentales de la communauté internationale", a-t-il souligné devant le groupe de réflexion Woodrow Wilson International Center for Scholars à Washington.

La Corée du Nord s'est engagée dans un de ses plus durs bras de fer avec la communauté internationale après son troisième essai nucléaire en février. Mais les tensions se sont apaisées depuis avec notamment des tentatives de reprise de dialogue --qui ont échoué mardi-- avec la Corée du Sud.

Glyn Davies a rappelé que les Etats-Unis étaient exaspérés par la Corée du Nord depuis qu'elle a boudé des tentatives de rapprochement initiées par l'administration américaine en 2009 puis en 2012.

"Les Etats-Unis n'accepteront pas que la Corée du Nord soit un Etat avec l'arme nucléaire" et "nous ne tolérerons pas non plus que la Corée du Nord provoque ses voisins. Ces positions ne changeront pas", a-t-il redit.

M. Davies a aussi exprimé ses inquiétudes en matière de droits de l'homme, alors que des associations accusent Washington de trop mettre l'accent sur l'armement nucléaire, oubliant de dénoncer le régime totalitaire de Pyongyang.

"Les relations entre les Etats-Unis et la DPRK ne peuvent pas fondamentalement progresser sans une amélioration des relations inter-coréennes et des droits de l'homme", a-t-il déclaré.

sct/are/sam