NOUVELLES
14/06/2013 04:28 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Wall Street termine dans le rouge après des chiffres américains mitigés

Wall Street a terminé dans le rouge vendredi, les investisseurs penchant pour la prudence à l'orée du week-end après des chiffres américains mitigés et reprenant leur souffle après une nette progression la veille: le Dow Jones a cédé 0,70% et le Nasdaq 0,63%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a reculé de 105,90 points à 15.070,18 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 21,81 points à 3.423,56 points.

L'indice Standard & Poor's 500 a perdu 0,59% (-9,63 points) à 1.626,73 points.

Le marché "est extrêmement volatil en ce moment", perdant un jour ce qu'il a gagné la veille, a remarqué Art Hogan, de Lazard Capital Markets.

Aussi n'est-il pas étonnant selon lui de voir les indices reculer ce vendredi, après avoir terminé en hausse de plus de 1% la veille, d'autant plus que les indicateurs du jour sont "un peu moins bons qu'attendu". "Rien de catastrophique mais juste de quoi teinter l'humeur du jour", a relevé M. Hogan.

Parmi les raisons de la déception des investisseurs: le moral des ménages a marqué le pas en juin aux Etats-Unis, selon l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan.

La production industrielle des Etats-Unis est par ailleurs demeurée inchangée en mai, après un recul de 0,4% en avril, et le même mois, les prix à la production ont enregistré un bond beaucoup plus important qu'anticipé par les analystes.

Autre facteur de nature à peser sur le moral des courtiers: le Fonds monétaire international (FMI) a jugé que la cure d'austérité forcée aux Etats-Unis risquait d'amputer la croissance du pays en 2014 sans résoudre le lourd déséquilibre des finances publiques.

L'institution a donc revu à la baisse le rebond du Produit intérieur brut (PIB) attendu l'année prochaine à 2,7% alors qu'il prévoyait 3,0% en avril.

Pour l'analyste de Schaeffer's Research Investment Bryan Sapp, il s'agissait aussi pour les courtiers "de reprendre leur souffle après une semaine de mouvements intenses des cours", à la baisse ou à la hausse.

L'élément essentiel de cette indécision est l'incertitude autour de la politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed) et les investisseurs attendent avec fébrilité la réunion de son Comité de politique monétaire, mardi et mercredi prochains, pour en avoir une idée plus précise.

Le marché obligataire a terminé en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 2,126% contre 2,174% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,297% contre 3,326% la veille.

jum/soe/are