NOUVELLES
14/06/2013 06:34 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Une grève de 2000 travailleurs évitée, Via poursuit ses activités normalement

TORONTO - Via Rail a fait savoir que son service de transport de passagers fonctionnait normalement et que ses employés syndiqués s'étaient présentés au travail comme d'habitude, vendredi matin, à la suite de l'entente de dernière minute qui a empêché le déclenchement d'une grève par le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA).

Les deux parties étaient heureuses qu'un règlement eut été possible avant 0h01, vendredi, moment choisi par les TCA, qui représentent environ 2000 travailleurs de Via, pour déclencher un arrêt de travail.

Mylène Bélanger, porte-parole de Via, a confirmé vendredi matin que le transporteur menait ses activités normalement, selon son horaire régulier.

Le porte-parole du syndicat, Bob Orr, assistant au président national des TCA, avait précédemment confié que l'entente de principe avait suivi un processus de négociation «long et émotionnel».

Jeudi, les représentants syndicaux avaient affirmé que les pourparlers s'étaient enlisés parce que Via, selon eux, avait tenté de contourner le processus de négociation en communiquant directement avec ses employés.

En outre, M. Orr avait estimé nulles les chances qu'une entente soit atteinte avant l'échéance établie par le syndicat.

Toutefois, les TCA ont confirmé jeudi soir que les négociations avaient repris. Une entente a été annoncée peu après minuit, permettant d'éviter une grève qui devait débuter une minute après minuit, faute d'accord.

Les détails de l'entente de trois ans doivent être communiqués aux quelque 2000 travailleurs du service à la clientèle, à bord des trains et à l'entretien de Via Rail au cours des prochains jours.