NOUVELLES
14/06/2013 03:57 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Les gens d'affaires de l'est de Montréal veulent l'inversion du pipeline

Le prochain maire de Montréal devra faire la promotion de l'inversion du pipeline d'Enbridge qui relie Sarnia, en Ontario, à Montréal. C'est ce que demandent les gens d'affaires de l'est de Montréal, qui ont présenté vendredi leurs priorités en vue des prochaines élections municipales de novembre prochain.

L'est de Montréal, siège de l'industrie pétrochimique dans la province, assure une vitalité économique à la région, affirment les gens d'affaires, qui estiment que l'inversion du pipeline d'Enbridge  « représente des milliers d'emplois pour l'est de Montréal ».

« Il est primordial que la prochaine personne qui sera élue à la tête de Montréal œuvre à faire avancer ce dossier vital à l'économie des différents quartiers », peut-on lire dans un communiqué publié par la Chambre de commerce de l'est de Montréal.

Avec l'inversion du flot de pétrole, Enbridge souhaite faire transiter du pétrole produit dans l'ouest du pays vers l'est.

Ce projet fait toutefois face aux critiques d'écologistes. En plus des risques environnementaux, ils estiment que l'inversion contribuera au développement de l'industrie des sables bitumineux, générateur de gaz à effet de serre. Le chef du NPD, Thomas Mulcair, s'est aussi prononcé contre l'inversion de pipeline parce que le processus d'évaluation environnementale n'est plus fiable.

La Chambre de commerce a par ailleurs plaidé pour que le prochain maire place au coeur de ses priorités le développement industriel et touristique du secteur. Le transport collectif et les infrastructures routières doivent aussi être améliorés afin de « renforcer l'attractivité du territoire pour les individus ainsi que les entreprises », dit-on.