NOUVELLES
14/06/2013 03:29 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Le G8 doit agir contre "l'évitement fiscal" des multinationales (ONG)

L'organisation non gouvernementale Global Financial Integrity (GFI) a appelé vendredi les pays riches du G8 à agir contre "l'évitement fiscal" des multinationales en les contraignant à déclarer leurs bénéfices et leurs activités pays par pays, notamment dans les paradis fiscaux.

"Il est crucial que les entreprises internationales actives dans tous les secteurs soient tenues de dévoiler leurs chiffres d'affaires, revenus, impôts payés et nombre d'employés dans chaque pays où elles sont présentes", a indiqué cette ONG basée à Washington.

De grandes entreprises américaines, dont Apple, Starbucks ou Google, ont récemment été pointées du doigt pour avoir, en toute légalité, localisé artificiellement leurs bénéfices dans des territoires à faible fiscalité afin de réduire drastiquement leurs impôts.

"Cet évitement fiscal prive les gouvernements de recettes à un moment où nations riches et pauvres luttent pour payer leurs factures", assure GFI dans un communiqué, appelant à l'action les chefs d'Etat et de gouvernement du G8 qui se réunissent lundi et mardi en Irlande du Nord.

Ce "reporting" pays par pays ne réglerait pas "complètement" le problème mais permettrait de "faire apparaître au grand jour" les stratégies de contournement de l'impôt et découragerait les entreprises d'y recourir, estime l'ONG.

A l'heure actuelle, les grandes entreprises se contentent le plus souvent d'indiquer dans quelle région du monde elles sont présentes sans donner plus de précision.

GFI exhorte également les pays du G8 qui ne l'ont pas encore fait (Canada, Japon, Russie, Etats-Unis) à s'engager vers "l'échange automatique d'informations" bancaires afin de traquer l'évasion fiscale.

Dans le système actuel, les demandes d'informations, quand elles sont prévues par un traité bilatéral, doivent être extrêmement détaillées et préciser par exemple le nom du déposant ou de la banque.

"L'échange automatique d'informations garantit que chaque administration fiscale possédera les informations nécessaires pour détecter et décourager l'évasion" fiscale, souligne le communiqué.

jt/vmt/sam