NOUVELLES
14/06/2013 03:11 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Le FMI somme Washington d'abandonner ses coupes « mal-conçues »

Le Fonds monétaire international (FMI) a appelé vendredi les États-Unis à revenir sur leurs importantes coupes budgétaires, qui constitueraient selon lui un frein important à la croissance économique du pays, cette année.

« La réduction du déficit en 2013 a été excessivement rapide et mal conçue », écrit le FMI dans sa revue annuelle sur l'état de l'économie américaine. « Ces coupes devraient être remplacées par un mélange [...] d'économies et de nouvelles recettes qui soit assez proche de la proposition de budget du gouvernement. »

Le FMI, qui maintient sa prévision de croissance de l'économie américaine à 1,9 % pour 2013, estime par ailleurs qu'elle pourrait être supérieure de 1,75 point si le gouvernement n'était pas si pressé de réduire son déficit budgétaire.

Il a également revu à la baisse sa prévision de croissance pour 2014, à 2,7 %, contre une estimation de 3 % en avril.

Barack Obama a ordonné début mars le gel de 85 milliards de dollars de fonds publics, une disposition dite « séquestre », après l'échec d'une ultime réunion avec les chefs de file des groupes parlementaires pour tenter de dénouer la crise budgétaire.

Cette mesure automatique a été adoptée en 2011 pour pousser le Congrès à trouver un compromis sur la réduction du déficit budgétaire, mais elle n'a pas suffi à persuader démocrates et républicains de s'entendre. 

Le FMI avertit également que les coupes dans les dépenses consacrées à l'éducation, à la science et aux infrastructures pourraient réduire le potentiel de croissance des États-Unis à moyen terme.

Il recommande enfin à la Réserve fédérale de poursuivre sa politique de rachat massif d'actifs, au moins jusqu'à la fin de l'année, pour soutenir la reprise, tout en se préparant à la suspendre à l'avenir.

Reuters