NOUVELLES
14/06/2013 01:49 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

La GRC dénonce le trafic de cannabis médical en Colombie-Britannique

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Nelson, en Colombie-Britannique, affirme que beaucoup de cannabis thérapeutique est vendu illégalement et que les policiers ont du mal à en arrêter le trafic.

La province compte environ 10 000 personnes autorisées à faire pousser cette plante chez elles dans le cadre du Programme d'accès à la marijuana à des fins médicales (PAMFM) géré par Santé Canada depuis 2001.

« Le crime organisé a trouvé un moyen de se protéger des autorités policières », explique le caporal Dennis Blanch.

Selon lui, les criminels recrutent des gens pour qu'ils obtiennent le droit de faire pousser de la marijuana médicale. Les policiers ont peu de marge de manoeuvre, car ils ne peuvent intervenir que s'ils vendent le cannabis à des personnes n'ayant pas de permis.

Chute des prix

L'abus du système a atteint un tel point que les prix de la marijuana ont fortement chuté en Colombie-Britannique.

Un cultivateur a déclaré au réseau anglais de Radio-Canada, sous couvert de l'anonymat, qu'il vend désormais sa marijuana  3 740 $ le kg, mais qu'il en obtenait 6 600 $ le kg il y a trois ans.

« Jack », qui détient deux permis, estime qu'il gagne environ 120 000 $ par an.

L'annonce de la GRC intervient alors que le gouvernement fédéral a annoncé cette semaine que les particuliers ne pourront plus faire pousser à domicile de la marijuana à des fins médicales.