NOUVELLES
14/06/2013 08:55 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Jeb Bush : les immigrants sont plus «fertiles» et créent plus d'entreprises

WASHINGTON - Le frère de l'ancien président des États-Unis George W. Bush a déclaré vendredi, à des conservateurs religieux, que l'avenir de l'économie américaine dépendait des immigrants, en partie parce qu'ils sont «plus fertiles» et créaient plus d'entreprises que les gens nés aux États-Unis.

L'ancien gouverneur de la Floride Jeb Bush est perçu comme candidat républicain potentiel en vue de la présidentielle de 2016.

Ses remarques à propos du fait que les immigrants «sont plus fertiles, et ils aiment les familles» ont été accueillies par un silence de l'auditoire présent à la conférence annuelle de la Freedom Coalition.

Un porte-parole a précisé que M. Bush avait voulu dire que les immigrants, particulièrement les hispaniques, ont des familles plus nombreuses et plus d'enfants.

M. Bush, dont l'épouse est Mexicaine, a également mentionné que les immigrants étaient particulièrement importants pour aider à accroître le nombre de contribuables pour financer le filet de sécurité pour la génération des baby-boomers qui prend sa retraite.

À la suite de douloureuses défaites électorales, l'an dernier, résultat du vote hispanique, les leaders républicains ont demandé à la base traditionnelle du parti d'appuyer une réforme électorale. Certains conservateurs ont toutefois qualifié cet effort d'«amnistie» et ont appelé au rejet des initiatives visant à donner, aux immigrants illégaux aux États-Unis, une voie vers l'obtention de la citoyenneté.

Les mères américaines nées à l'étranger ont traditionnellement plus d'enfants que les femmes nées aux États-Unis. Le Centre national de statistiques sur la santé a découvert que le taux de fécondité des femmes étrangères était supérieur de près de 50 pour cent. Cette caractéristique a favorisé l'augmentation de la population parmi les Américains qui ne sont pas de race blanche.

Avant d'obtenir un statut légal, M. Bush a proposé que les immigrants illégaux aux États-Unis paient une amende, apprennent l'anglais et soient privés de prestations de l'aide sociale.

Aux dires de Jeb Bush, les États-Unis doivent permettre à plus d'immigrants «de poursuivre leurs rêves dans notre pays pour créer plus d'opportunités pour nous tous».

«Si nous ne le faisons pas, nous serons en déclin», a-t-il dit.