NOUVELLES
14/06/2013 10:43 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Gangs de rue&nbsp;: mise au point sur l'opération <em>Project Traveller</em>

La police de Toronto a fait le point vendredi matin relativement aux raids effectués dans le sud de l'Ontario, dans le cadre d'une vaste opération policière.

Le chef adjoint du service de police, Peter Sloly, a expliqué que les perquisitions de jeudi ne sont qu'une partie d'une plus grande opération de lutte contre le crime. Il a rappelé que d'autres arrestations auront lieu prochainement. 

Jeudi, 19 personnes ont été arrêtées à Toronto et 9 autres dans la région de Windsor. Au total, 43 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette opération. 

Les perquisitions visaient à s'attaquer au trafic d'armes et de drogues ainsi qu'aux gangs de rue.

La police a intensifié sa présence dans le quartier de Dixon Road, là où plusieurs arrestations ont eu lieu. Selon les autorités, plusieurs résidents craignaient pour leur sécurité.

Selon une copie d'un mandat de perquisition obtenue par la CBC, les policiers n'étaient pas seulement à la recherche d'armes à feu et de drogue.

Ils s'intéressaient aussi aux téléphones cellulaires, aux ordinateurs portables et à d'autres appareils électroniques appartenant aux membres des gangs Dixon City Bloods, Dixon Crew et Dixon Blood City.

Liens entre le maire Ford et les suspects

Le maire de Toronto, Rob Ford aurait entretenu des relations avec au moins deux personnes arrêtées dans le cadre de la vaste opération.

Des sources policières ont confié à la CBC que les policiers étaient au courant de ces relations.

Le chef de la police de Toronto, Bill Blair, a refusé de commenter un possible lien entre le maire Ford, la vaste opération policière et les allégations selon lesquelles il a fumé du crack.

Il a expliqué qu'il risquait de mettre en péril la cause devant les tribunaux s'il divulguait plus d'information.