POLITIQUE
14/06/2013 07:15 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Dépenses du Sénat: la version de Pamela Wallin à la CBC créé des doutes

CP

OTTAWA - Le moment où Pamela Wallin a identifié des problèmes avec ses dépenses précède les dates avancées par le gouvernement conservateur dans sa défense de l'ancienne sénatrice à la Chambre des communes et dans les médias.

Par ailleurs, l'affirmation de Mme Wallin selon laquelle les comptables du Sénat n'ont pas détecté d'erreurs dans ses réclamations pour déplacements qu'elle a plus tard découvertes semble contredire la version des événements de la Chambre haute.

La sénatrice conservatrice Carolyn Stewart Olsen et son collègue libéral George Furey ont déclaré à La Presse Canadienne que des responsables des finances du Sénat avaient officiellement porté les irrégularités à l'attention de leur comité au début de novembre, l'an dernier.

Les trois sénateurs du comité de régie interne ont ensuite transmis le dossier à des vérificateurs indépendants le 29 novembre.

Mme Wallin a déclaré jeudi à Peter Mansbridge, de la CBC, qu'elle avait identifié des problèmes avant l'audit.

Selon elle, l'ancien chef de cabinet du premier ministre, Nigel Wright, aurait été tenu informé du développement de l'affaire, alors que son bureau examinait ses dépenses. Elle a également confié à M. Wright qu'elle avait remboursé une partie de la somme due.

Si la sénatrice avait effectivement détecté des problèmes avant que des vérificateurs n'obtiennent son dossier en novembre, et commencé à rembourser l'argent dû, ni elle, ni aucun autre conservateur n'en a fait état en février, lorsque l'affaire a éclaté au grand jour dans les médias.

Stephen Harper a déclaré aux Communes, le 13 février, qu'il avait examiné les dépenses de Mme Wallin et n'avait aucune inquiétude. La sénatrice n'a par ailleurs rien dit à propos de son enquête unilatérale sur ses dossiers lorsqu'elle a rédigé une lettre ouverte dans le Globe and Mail.

L'enquête indépendante sur les dépenses de Mme Wallin, effectuée par la firme Deloitte, doit être présentée au comité de régie interne du Sénat à la fin juillet.

À LIRE ÉGALEMENT

»La sénatrice Wallin s'excuse et assume ses responsabilités

INOLTRE SU HUFFPOST

Les controverses du Sénat