NOUVELLES
14/06/2013 03:57 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Commémoration d'un massacre et combat pour le contrôle des armes

Six mois après le massacre dans l'école primaire Sandy Hook, les habitants de Newtown ont observé vendredi un moment de silence en mémoire des 26 victimes, donnant lieu à un nouveau plaidoyer pour le contrôle des armes à feu.

Des parents, des proches et des voisins se sont rassemblés à l'hôtel de ville et sont restés silencieux pendant 26 secondes en hommage aux 20 enfants et aux 6 adultes tués à l'école le 14 décembre dernier.

Les organisateurs ont procédé à la lecture des noms de quelque 6000 morts à cause des armes à feu depuis la tragédie de Newtown.

Ils ont également donné le coup d'envoi d'une tournée de 100 jours à travers 25 États pour promouvoir le projet de loi visant à rendre la vérification des antécédents obligatoire pour un plus grand nombre d'acheteurs d'armes.

Le texte a été rejeté par le Sénat américain en avril dernier.

Le tueur de Newtown avait un fusil semi-automatique lorsqu'il a perpétré le massacre.

Jeudi, les parents des victimes étaient à Washington pour faire pression sur les élus du Capitole.

La Maison-Blanche a réitéré sa volonté de poursuivre le combat pour le contrôle des armes à feu malgré l'opposition des républicains et celle de la National Rifle Association (NRA), le puissant lobby des armes aux États-Unis.

Ces commémorations ont lieu alors qu'une nouvelle fusillade a fait quatre morts jeudi, à Saint-Louis, au Missouri. Deux hommes et deux femmes ont perdu la vie après avoir été ciblés par un tireur qui s'est donné la mort.