NOUVELLES
14/06/2013 11:33 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

Ariel Castro pourrait avoir fait d'autres victimes

Un laboratoire criminel examine actuellement de nouvelles preuves afin de déterminer si Ariel Castro, l'homme accusé d'avoir kidnappé trois jeunes femmes et de les avoir détenues dans sa résidence de Cleveland, en Ohio, pendant une décennie, avait fait d'autres victimes.

Castro a plaidé non coupable à 329 chefs d'accusation, dont 139 pour viol, relativement à des faits survenus entre août 2002 et février 2007. D'autres accusations pourraient s'ajouter dans cette affaire qui a éclaté au grand jour le 6 mai après qu'Amanda Berry, l'une des trois victimes, eut réussi à s'échapper de la résidence de son ravisseur, entraînant ainsi la libération de ses deux compagnes d'infortune, Gina DeJesus et Michelle Knight.

Le procureur général de l'Ohio, Mike DeWine, a confirmé lors d'une entrevue téléphonique que les autorités avaient reçu de nouvelles preuves, mais n'a pas voulu en préciser la nature ni la source. Il a indiqué que beaucoup de ces preuves avaient déjà été traitées et que les résultats seraient remis à la police de Cleveland.

Selon la poursuite, Ariel Castro aurait tenu les trois jeunes femmes prisonnières en les enchaînant notamment à un poteau dans le sous-sol, à un calorifère dans une chambre et à l'intérieur d'une camionnette. Il aurait aussi essayé d'étrangler l'une d'entre elles avec le cordon électrique d'un aspirateur parce qu'elle avait essayé de fuir.

La caution de l'homme de 52 ans, qui refuse d'être interviewé par les médias, a été fixée à 8 millions de dollars.

La Presse Canadienne

Associated Press