BIEN-ÊTRE
14/06/2013 02:51 EDT | Actualisé 14/08/2013 05:12 EDT

A350: un 1er vol parfait, un survol du Bourget possible

Le premier vol d'essai du nouvel A350 vendredi s'est "parfaitement passé" et l'appareil pourrait survoler le salon aéronautique du Bourget en fin de semaine prochaine, a déclaré le PDG d'Airbus, Fabrice Brégier.

"Nous sommes à l'heure, le vol s'est parfaitement passé, on est très satisfait. Il reste maintenant toute la campagne d'essais en vol, cela représente une bonne année de travail acharné", a dit M. Brégier à quelques journalistes, en attendant que l'équipage du premier vol ne débarque.

Le nouveau long-courrier d'Airbus devrait effectuer un deuxième vol en milieu de semaine prochaine, a-t-il ajouté.

"Après un premier vol, il faut le temps d'analyser toutes les données, tous les points de l'avion", a-t-il expliqué.

Un survol du salon du Bourget (17-23 juin) est "possible", a-t-il estimé. "Si cela se fait, ce sera en fin de semaine" prochaine, pendant les journées du salon ouvertes au grand public, a-t-il précisé.

Après avoir accueilli les six hommes d'équipage au pied de la passerelle, M. Brégier a souligné qu'il avait "fixé l'objectif de voler avant le Bourget, il y a neuf mois", et a félicité les équipes qui ont permis "d'être dans les temps".

Le directeur des essais en vol d'Airbus, Fernando Alonso, qui était à bord de l'A350 comme ingénieur d'essais, a lancé en forme de boutade: "Nous avons eu cinq minutes de retard pour revenir, excusez-nous on était si à l'aise (...) c'est bien un Airbus, je peux le confirmer".

Interrogé en marge de la cérémonie, Tom Enders, le président d'EADS, maison-mère d'Airbus, s'est dit "particulièrement heureux".

M. Enders s'est déclaré "confiant dans l'énorme succès de cet avion", qui a recueilli à ce jour 613 commandes fermes de la part de 33 clients.

Fabrice Brégier a salué le motoriste Rolls Royce et a rendu hommage à Louis Gallois qui était à la tête d'Airbus puis d'EADS lors des années noires liées aux retards de l'A380 à partir de 2006. "Il a soutenu le lancement du programme A350 alors qu'Airbus n'était pas en si bonne forme", a-t-il rappelé.

dbe/fal/lal/jld