NOUVELLES
13/06/2013 09:32 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Un nouveau gouvernement à la Baie-James

C'est jeudi qu'entrait en vigueur la loi 42 qui institue le gouvernement régional d'Eeyou Istchee Baie-James, un premier gouvernement géré à parts égales par des Autochtones et des non-Autochtones. Ce gouvernement remplace la municipalité de Baie-James et sera composé de représentants cris et jamésiens.

Il pourra exercer les compétences, les fonctions et les pouvoirs conférés à une municipalité locale, à une municipalité régionale de comté (MRC), à une conférence régionale des élus (CRÉ) et à une commission régionale des ressources naturelles et du territoire (CRRNT).

« Le projet de loi que nous venons d'adopter permettra la mise en place, non seulement du gouvernement régional d'Eeyou Istchee Baie-James, mais également d'une administration régionale Baie-James qui réunira les représentants cris et jamésiens autour d'une même table pour la première fois de l'histoire de notre région et qui rendra possible la mise en place d'une structure jamésienne adaptée aux enjeux et aux défis actuels du territoire, a déclaré le député d'Ungava, Luc Ferland. Cela témoigne vraiment de la volonté de notre gouvernement d'accompagner nos communautés relativement au développement nordique. »

La nation crie obtiendra ainsi une plus grande autonomie en matière de gestion des ressources naturelles et d'administration de ses terres traditionnelles. Le territoire visé par la nouvelle entente couvre une superficie de plus de 330 000 kilomètres carrés, soit 10 fois la taille de la Belgique.

Le premier ministre Jean Charest et le grand chef du Grand Conseil des Cris, Matthew Coon Come, avaient signé une entente sur la gouvernance du territoire d'Eeyou Istchee, en 2012, mais les bases de cet accord ont été jetées en mai 2011.