NOUVELLES
13/06/2013 07:41 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Singapour: un dirigeant écope de six mois de prison pour corruption

SINGAPOUR - L'ancien responsable des services d'urgence de Singapour a été condamné à six mois de prison pour corruption, après avoir accepté des faveurs sexuelles d'une femme dont la firme souhaitait obtenir des contrats gouvernementaux.

Les condamnations pour corruption impliquant des dirigeants de haut-rang sont rares dans cette cité-état, qui tire une grande fierté de son honnêteté comparativement à certains de ses voisins asiatiques.

Peter Lim avait été reconnu coupable, le mois dernier, d'avoir accepté des faveurs sexuelles en mai 2010. Un juge lui a imposé sa peine jeudi, affirmant qu'une amende serait insuffisante et viendrait banaliser la gravité de la corruption.

Lim avait admis avoir eu une relation avec la femme, mais avait prétendu qu'il s'agissait d'une liaison spontanée. Son avocat avait fait remarquer qu'aucun contrat n'avait été octroyé à la firme en question.

Lim a aussi récemment reconnu avoir eu des aventures avec deux autres femmes à l'emploi de compagnies qui fournissaient des services technologiques au gouvernement.

La semaine dernière, un ancien professeur de droit a écopé de cinq mois de prison pour avoir accepté les faveurs sexuelles et des cadeaux d'une étudiante qui voulait améliorer ses notes. L'ancien patron du Bureau central des narcotiques de Singapour a par contre été acquitté d'accusations similaires.