NOUVELLES
13/06/2013 07:18 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Omnium des É.-U.: le jeu a repris après 2 interruptions à cause du mauvais temps

ARDMORE, États-Unis - L'Anglais Luke Donald occupait la tête à moins quatre après 13 trous, mercredi, quand la première ronde de l'Omnium des États-Unis a été suspendue pour la journée à cause de la noirceur, vers 20h30.

Un retard de 44 minutes était survenu après un premier délai de trois heures et demie au club Merion, non loin de Philadelphie

«J'ai réussi des oiselets à mes trois derniers trous, et ce sont un peu ceux-là que vous devez aller chercher pour améliorer votre score, a dit Donald. Les cinq derniers trous ne seront pas commodes, mais je suis très heureux de mon jeu en ce moment.»

À moins trois, Phil Mickelson (67) se trouve à égalité au deuxième rang avec Adam Scott, qui n'a pu finir que 11 trous.

«Lefty» et le Belge Nicolas Colsaerts (69) sont les seuls ayant atteint le chalet sous la normale.

Le champion en titre Webb Simpson montre un score de moins deux après huit trous.

Les Australiens Mathew Goggin et Alistair Presnell étaient aussi à deux coups sous le par, mais après six trous seulement.

Rory McIlroy affichait la normale après 11 trous, tandis que Tiger Woods était à plus deux après 10 trous. Ce dernier a commis trois bogueys à ses cinq premiers trous.

«Il y a souvent du mauvais temps comme ça cette année, a dit Woods. On ne peut pas y faire grand-chose. Il me reste beaucoup de trous à disputer, et je vais espérer faire mieux que jusqu'ici.»

On compte poursuivre la première ronde à compter de 7h15 vendredi matin.

L'Ontarien Mike Weir a signé le meilleur score des Canadiens (72), trois coups de mieux que Mackenzie Hughes, quatre de mieux que Ryan Yip et six de mieux que David Hearn. Adam Hadwin n'a pas eu le temps de commencer sa ronde.

Sergio Garcia (73) a commis un quadruple boguey, un double bogey et un boguey à ses cinq premiers trous, avant de calmer le jeu avec un oiselet et un aigle de façon consécutive, en deuxième moitié de parcours.

Le club Merion est exigeant comme on le prévoyait, malgré les fréquentes pluies de la semaine en cours. Les verts inclinés et l'herbe longue intransigeante font mettre l'accent sur la précision, plus que sur la puissance.

Le parcours est considéré petit pour accueillir un tournoi majeur, et le nombre de billets à vendre a d'ailleurs été limité à 25 000 par jour, plutôt que les 40 000 vendus lors de récentes compétitions majeures.