NOUVELLES
13/06/2013 08:44 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Les autorités américaines s'attaquent aux vols de téléphones intelligents

NEW YORK, États-Unis - Des responsables de l'application de la loi de partout aux États-Unis réclament la mise au point d'un coupe-circuit qui rendrait les téléphones intelligents inutilisables une fois volés, a affirmé jeudi le procureur général de New York, Eric Schneiderman, dans ce qui était clairement une mise en garde lancée à l'endroit des fabricants mondiaux d'appareils intelligents.

En faisant état de statistiques démontrant qu'un vol sur trois commis aux États-Unis vise un téléphone cellulaire, M. Schneiderman a annoncé la mise en place d'une coalition d'organismes d'application de la loi vouée à l'élimination des vols de téléphones intelligents, problème qu'il a qualifié d'«épidémie».

«Trop souvent, ces vols tournent à la violence», a déclaré M. Schneiderman lors d'une conférence de presse à laquelle prenait également part le procureur de San Francisco, George Gascon.

«Il y a des agressions. Il y a des meurtres», a-t-il ajouté.

La coalition, qui a pour nom «Secure Our Smartphones Initiative», regroupe des procureurs, des policiers, des dirigeants politiques ainsi que des représentants des consommateurs provenant de plus d'une douzaine d'États américains. Elle entend faire pression sur les entreprises de téléphonie cellulaire et leurs actionnaires pour qu'ils contribuent à éliminer le marché noir des téléphones volés.

L'annonce est survenue le jour même où MM. Gascon et Schneiderman devaient coanimer un «sommet du téléphone intelligent» en présence de représentants de grands fabricants d'appareils intelligents comme Apple, Samsung, Google et Microsoft.

«Nous sommes prêts à approfondir notre démarche si nécessaire», a lancé M. Schneiderman, qui a refusé de préciser jusqu'où son bureau était prêt à aller pour s'assurer que les fabricants répondent de façon favorable aux demandes de la coalition.

M. Schneiderman a établi un parallèle entre l'utilité d'un coupe-circuit et la possibilité pour les consommateurs de faire bloquer une carte de crédit subtilisée.

Les consommateurs ne devraient pas avoir à payer davantage pour un téléphone intelligent muni d'un tel dispositif, a-t-il par ailleurs affirmé.

Plus tôt cette semaine, Apple a annoncé que les téléphones utilisant son nouveau système d'exploitation iOS7, devant être mis en marché cet automne, seraient munis d'un coupe-circuit.