NOUVELLES
13/06/2013 01:48 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Le coût de l'assurance automobile au Québec a baissé depuis 10 ans

MONTRÉAL - La prime moyenne payée au Québec pour une assurance automobile a atteint son seuil le plus bas en 10 ans.

Les données du Groupement des assureurs automobiles (GAA) révèlent qu'en 2012 la prime moyenne payée par les automobilistes québécois s'est établie à 532 $ pour couvrir le coût des dommages matériels.

Dix ans plus tôt, en 2002, cette moyenne était de 562 $. Elle avait atteint 589 $ en 2005.

Les statistiques recueillies montrent que le vol de véhicules est aussi en recul. Le nombre de véhicules volés ayant fait l'objet d'une réclamation s'est établi à 7484 en 2012, comparativement à 18 163 en 2002.

Le Groupement des assureurs automobiles constate des variations importantes entre les régions, notamment quant à la fréquence des accidents.

Montréal, Québec et Chaudière-Appalaches affichent les fréquences les plus élevées, soit 14 et 15 pour cent. En revanche, Lanaudière, la Mauricie, le Centre-du-Québec et le Saguenay - Lac-Saint-Jean ont la moyenne la plus basse à 8 pour cent, soit presque deux fois moins.

Ces disparités expliquent peut-être pourquoi les primes les plus élevées se retrouvent à Montréal avec 710 $ par année, alors que pour le Bas-Saint-Laurent et la région de Chaudière-Appalaches (excluant la banlieue de Québec) on retrouve une prime moyenne de 412 $.

L'expérience de conduite et le comportement du conducteur exercent aussi une influence sur les primes. Plus un assuré a eu des accidents avec responsabilité, plus élevé est le risque de le voir ajouter d'autres accidents à sa fiche pour l'année en cours.

L'âge, qui peut aussi être lié à l'expérience de conduite, joue aussi un rôle. Chez les jeunes conducteurs de 16 à 20 ans, qui ne possèdent pas tous des assurances à leur nom, la fréquence des collisions avec responsabilité atteint 10 pour cent chez les garçons contre 9 pour cent chez les jeunes femmes en 2012.

Pour l'ensemble des autres assurés, ce type d'accident, dont ils sont responsables, est de 4 pour cent.