NOUVELLES
13/06/2013 02:49 EDT | Actualisé 12/08/2013 05:12 EDT

Fusillade sur la rue Bouvier : remise en liberté refusée à l'un des accusés

Les deux individus impliqués dans une fusillade avec des policiers sur la rue Bouvier, le 28 mars dernier, étaient de retour au palais de justice de Québec, jeudi matin.

La juge Marie-Claude Gilbert a refusé de libérer Philippe Saint-Antoine. L'homme de 30 ans demeure détenu en attendant son procès. Son coaccusé, Maxime Lemay, a pu recouvrer sa liberté, mais il devra respecter de sévères conditions.

La juge a précisé qu'elle n'adhérait pas aux arguments de la défense indiquant que les deux individus étaient des victimes parce qu'ils ont été atteints par balle par des policiers lors de la fusillade.

Philippe Saint-Antoine a été blessé grièvement à la moelle épinière ; il se déplace maintenant en fauteuil roulant.

Les deux hommes sont accusés en lien avec le trafic de drogue et la possession d'armes à feu.