NOUVELLES
12/06/2013 07:30 EDT | Actualisé 12/08/2013 05:12 EDT

États-Unis: Ariel Castro plaide non coupable à toutes les accusations contre lui

CLEVELAND - L'homme soupçonné d'avoir enlevé et retenu en otage pendant dix ans trois femmes dans la région de Cleveland a plaidé non coupable, mercredi, aux centaines d'accusations qui pèsent contre lui.

Ariel Castro est accusé d'avoir enlevé et séquestré les trois femmes, parfois en les enchaînant pour les empêcher de s'enfuir.

L'homme de 52 ans n'a rien dit pendant sa mise en accusation, qui a duré moins d'une minute. Il est resté sans bouger, à fixer le sol, pendant que son plaidoyer était enregistré.

Une chambre de mise en accusation a déposé deux accusations de meurtre contre Castro, affirmant qu'il est directement responsable de l'avortement d'une de ses captives présumées.

Castro doit aussi répondre de 139 accusations de viol, de 177 accusations d'enlèvement, de sept accusations d'agression sexuelle, de trois accusations de voies de faits et d'une accusation de possession d'outils criminels­.

L'acte d'accusation de 142 pages déposé la semaine dernière couvre uniquement la période entre août 2002, moment de la disparition de la première victime, et février 2007. Les enquêteurs ont indiqué que leurs travaux ne sont pas terminés et qu'ils pourraient réclamer la peine de mort contre Castro.

L'acte d'accusation affirme que Castro ligotait fréquemment les femmes et qu'il allait même jusqu'à les enchaîner. Il aurait tenté d'étrangler une des femmes qui avait chercher à s'enfuir.

Amanda Berry, Georgina DeJesus et Michelle Knight ont été libérées le 6 mai, quand Mme Berry a défoncé une porte et crié à l'aide. Les trois jeunes femmes étaient disparues séparément entre 2002 et 2004, après avoir accepté de monter à bord de la voiture de Castro.

Castro est détenu en vertu d'une caution de 8 millions $ US.