NOUVELLES
11/06/2013 10:06 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

Wall Street ouvre en nette baisse, s'interrogeant sur les banques centrales

Wall Street a débuté la séance en nette baisse mardi, les investisseurs étant déçus par l'absence de nouvelles mesures de soutien à l'économie au Japon et s'interrogeant sur les intentions de la Réserve fédérale américaine: le Dow Jones cédait 0,87% et le Nasdaq 0,99%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average lâchait 132,47 points à 15.106,12 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 34,48 points à 3.439,29 points.

L'indice Standard & Poor's 500 reculait de 0,96% (-15,74 points) à 1.627,07 points.

La Bourse de New York avait terminé proche de l'équilibre lundi, reprenant son souffle après la forte progression du marché vendredi: le Dow Jones avait perdu 0,06% à 15.238,59 points tandis que le Nasdaq avait grappillé 0,13% à 3.473,77 points.

Les marchés financiers "sont affectés par la décision de la Banque du Japon de maintenir intacte sa politique monétaire et de ne pas offrir de mesures de soutien à l'économie supplémentaires par rapport à son programme actuel", ont remarqué les analystes de Charles Schwab.

La banque centrale nippone, à l'issue d'une réunion de deux jours, a considéré que la situation économique du pays "s'améliorait" et a décidé de prolonger, sans les modifier, ses récentes mesures d'assouplissement monétaire.

"Les banques centrales du monde entier peinent à gérer leur communication alors qu'elles tentent de répondre aux attentes du marché avec leurs mesures de soutien exceptionnelles", a remarqué Patrick O'Hare, de Birefing.com.

"Les craintes de voir les banques centrales ne pas se plier aux demandes du marché créent de la volatilité", a ajouté l'expert.

Les investisseurs américains restent notamment très préoccupés par les intentions de la Fed, qui tient une réunion la semaine prochaine.

La politique monétaire de la banque centrale américaine a largement soutenu l'embellie du marché actions ces derniers mois et les courtiers se demandent quand l'institution va commencer à ralentir ou à mettre un terme à ses mesures de soutien.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 2,246 % contre 2,215% lundi soir, et celui à 30 ans à 3,375 % contre 3,370% la veille.

jum/jt/mdm