NOUVELLES
11/06/2013 05:58 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

USA: l'Aclu porte plainte contre le programme de surveillance téléphonique

L'organisation américaine de défense des libertés individuelles (Aclu) a annoncé mardi qu'elle avait porté plainte contre le programme massif de surveillance des communications téléphoniques aux Etats-Unis, estimant qu'il était anticonstitutionnel.

"Ce programme viole le premier amendement de la Constitution sur la liberté d'expression et d'association, et le droit à la vie privée garanti par le quatrième amendement", a expliqué l'Aclu dans un communiqué. Dans sa plainte, l'association demande qu'il y soit mis fin et que les bases de données soient "purgées".

"Ce programme est sûrement l'un des plus grands efforts de surveillance jamais lancé par un gouvernement démocratique contre ses propres citoyens", a commenté Jameel Jaffer, directeur juridique adjoint de l'Aclu.

"Il dépasse même les limites permissives du Patriot Act, et constitue une atteinte grossière à la liberté d'association et au droit à la vie privée", ajoute l'association, rejointe dans cette plainte déposée devant un tribunal fédéral de New York par sa branche locale, la New York Civil Liberties Union.

Un ancien consultant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) a révélé ces derniers jours deux programmes secrets américains de surveillance à grande échelle, visant les communications téléphoniques mais aussi les échanges par emails et via certains réseaux sociaux.

bd/rap