NOUVELLES
11/06/2013 03:59 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Quenneville brasse ses cartes

Les Blackhawks de Chicago pourraient présenter un visage quelque peu différent en vue du premier match de la finale de la coupe Stanley contre les Bruins de Boston.

L'entraîneur Joel Quenneville a modifié ses unités à l'attaque à l'entraînement, mardi, regroupant Jonathan Toews, Patrick Sharp et Marian Hossa dans un même trio.

L'attaquant de l'heure chez les Blackhawks, Bryan Bickell, se retrouvait au sein du deuxième trio, en compagnie de Michal Handzus et de Patrick Kane. Bickell n'a pas fait partie des unités du jeu de puissance, mardi.

C'est peut-être une façon pour Quenneville de soustraire quelques-uns des meilleurs attaquants de l'emprise du défenseur Zdeno Chara des Bruins.

« Vous avez Toews, Sharp et Hossa dans un trio, a dit Kane. C'est un trio très, très fort. Je suis avec Handzus et Bickell, qui connaissent tous les deux de très bonnes séries éliminatoires. » Quenneville a l'habitude de rebrasser les dés et les joueurs n'en font pas de cas.

« Joel fait de l'excellent travail en matière de brassage et de jumelage de trios, a avancé Sharp. Il connaît parfaitement les outils qu'il a sous la main et il les utilise à bon escient. Il sait comment gérer le 'banc'. Comme joueur, je lui fais totalement confiance parce qu'il sait ce qu'il fait. »

David Bolland est prêt à reprendre du service comme joueur de centre affecté à la couverture des meilleurs trios des rivaux.

Brandon Bollig pourrait aussi remplacer Viktor Stalberg dans le quatrième trio, avec le joueur de centre Marcus Kruger et l'ailier droit Michael Frolik. L'ailier gauche de 26 ans a n'a pas joué depuis le 5 mai.

 « Ces trois-là ont bien joué ensemble pendant toute la saison, a relevé Quenneville. Je pourrais faire appel à eux. » Stalberg a amassé trois passes et il montre une fiche de moins-1 en défense en 15 rencontres des séries éliminatoires.

Les Bruins ont tenu une dernière séance d'entraînement au TD Garden de Boston, avant de se diriger vers Chicago.

L'entraîneur Claude Julien n'a pas montré qu'il ferait des changements. On s'attend à ce qu'il n'en apporte aucun à la formation qui a liquidé les Penguins de Pittsburgh en quatre matchs, en finale de l'Est.

Le premier match de la finale aura lieu mercredi, au United Center de Chicago.