NOUVELLES
11/06/2013 08:43 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

« J'achèterais un billet pour me voir jouer » - Bruce

Les Alouettes de Montréal disputeront un premier match présaison contre les Tiger Cats de Hamilton, jeudi.

La formation montréalaise sera pratiquement identique à celle de l'année dernière. L'escouade aérienne a conservé ses meneurs, mais elle compte sur un nouveau membre émérite en Arland Bruce.

« J'ajoute du talent à une équipe qui en a déjà, a déclaré le nouveau venu. Il n'en manque pas, mais je peux apporter une nouvelle énergie. »

Mis sous contrat pour trois ans en janvier, Bruce n'arrive pas à Montréal avec l'attitude de celui à qui tout est dû. L'athlète de 35 ans se joint à S.J. Green et Jamel Richardson, deux receveurs de passes établis, auteurs de plus de 1000 verges de gains l'année dernière, plateau que Bruce a lui-même atteint six fois. Il a seulement l'intention de compléter leurs efforts.

« Nos adversaires devront s'adapter. On a cinq joueurs qui peuvent faire des ravages », a estimé Green.

Bruce est reconnu pour son style flamboyant. Et il n'a pas l'intention de changer. « J'achèterais un billet pour me voir jouer. C'est un jeu. Les gens ne viennent pas s'asseoir dans les gradins pour voir des placements. Ils veulent voir des jeux spectaculaires ».

L'Américain en est à sa cinquième formation en 11 saisons dans la Ligue canadienne de football. Des critiques soutiennent que attitude n'a pas toujours été exemplaire et que son égo est démesuré. Son nouvel entraîneur ne semble pas intimidé de vivre avec ce drôle de personnage.

« On me voit aussi comme un personnage, a expliqué Dan Hawkins. Ça l'amuse. Il ne manque pas de respect. Le football doit être un jeu plaisant ».

Hawkins aime de plus les aptitudes de son vétéran. Il lui donnera aussi la chance de se faire valoir dans les retours de bottés.

D'après un reportage de Michel Chabot.