NOUVELLES
11/06/2013 07:37 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

McGuinty quitte son siège de député

L'ancien premier ministre ontarien Dalton McGuinty annoncera mercredi qu'il quitte son siège de député d'Ottawa-Sud à l'Assemblée législative ontarienne. Il aura représenté cette circonscription pendant 22 ans.

M. McGuinty n'était pas présent au moment du vote de confiance final sur le budget, mardi après-midi, qui a finalement été adopté. L'ex-premier ministre avait participé à deux autres votes de confiance, plus tôt ce printemps.

Déjà, deux élections partielles sont prévues en août en Ontario, l'une dans London-Ouest et l'autre dans Windsor-Tecumseh.

Dalton McGuinty avait annoncé sa démission à titre de premier ministre en octobre dernier, à la surprise générale. La course à la direction du Parti libéral ontarien qui a suivi a vu Kathleen Wynne lui succéder et prendre les rênes de la province.

Les libéraux, minoritaires, sont sur la sellette en raison des coûts liés à l'annulation de deux projets de centrales au gaz naturel.

Lors d'un témoignage devant un comité législatif se penchant sur la question, M. McGuinty a pris tout le blâme de la décision d'annuler et de déménager les deux projets d'Oakville et de Mississauga. Il avait alors promis de rester à titre de député jusqu'aux prochaines élections générales.

Depuis, la Police provinciale de l'Ontario s'est penché sur la destruction de courriels portant sur le dossier des centrales au gaz au bureau de Dalton McGuinty, qui se défend d'avoir ordonné ou cautionné une telle pratique. Les partis d'opposition songeaient quand même à le faire témoigner de nouveau.

Avec les informations de Christian Noël