NOUVELLES
11/06/2013 04:49 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

Affaire Wallin: le comité sénatorial était déjà au courant il y a 18 mois

OTTAWA - Le comité sénatorial chargé d'examiner les dépenses de certains membres de la Chambre haute avait été prévenu il y a plus d'un an et demi que les réclamations de Pamela Wallin pour ses frais de déplacements soulevaient des questions sérieuses.

Le Comité permanent de la régie interne, des budgets et de l'administration, formé de trois sénateurs, a attendu un an avant de soumettre leurs interrogations à des vérificateurs externes.

Des sources au Sénat ont indiqué à La Presse Canadienne que des responsables des finances au Sénat avaient fait part de leurs inquiétudes à propos des dépenses de Mme Wallin au comité à la fin de 2011 ou au début de 2012.

Le sénateur conservateur David Tkachuk, président du comité, avait alors proposé de discuter de l'affaire avec Mme Wallin en tête-à-tête au début de 2012, ont précisé les sources.

Lorsque les fréquents déplacements de la sénatrice à Toronto ont été évoqués à nouveau, en novembre 2012, la conservatrice Carolyn Stewart Olsen et le libéral George Furey ont fait pression pour que l'affaire soit transférée à une firme de vérification externe.

Interrogée sur le processus suivi dans cette affaire, la sénatrice Olsen a mentionné que c'était le rôle du comité interne de faire suivre les dossiers de dépenses injustifiées pour une révision, le cas échéant.

«Dans le cas de la sénatrice Wallin, nous avions pris la décision que tout le dossier devrait être examiné par un vérificateur externe, question de nous assurer que l'argent des contribuables était bien utilisé», a-t-elle mentionné.

Le rapport de la firme devrait être publié à la fin du mois de juillet. On ignore encore à ce jour si le comité sénatorial siégera pour en prendre connaissance.

Mme Wallin aurait déjà remboursé les dizaines de milliers de dollars en frais de déplacement. Elle s'est également retirée du caucus conservateur le mois dernier.

La sénatrice n'a fait que très peu de commentaires dans cette affaire, sinon qu'elle attendrait la révision externe de ses dépenses avant de répondre aux questions des reporters.

Par ailleurs, M. Tkachuk a annoncé mardi qu'il quittait la présidence du comité, invoquant des raisons de santé — le sénateur doit amorcer sous peu des traitements pour combattre un cancer de la vessie.

Il a été critiqué pour sa gestion des vérifications de dépenses injustifiées dans les dossiers impliquant, outre Mme Wallin, les sénateurs conservateurs Mike Duffy et Patrick Brazeau, ainsi que le libéral Mac Harb. Ces sénateurs ne font plus partie de leur caucus respectif.